Les Wildcats veulent prouver qu’ils ne sont pas un feu de paille

Trois défaites de suite en sol québécois et il n’en fallait pas plus pour que les internautes signent le certificat de décès des Wildcats de Moncton pour la saison 2017-2018. Plusieurs ont affirmé que leur bulle est enfin crevée et que ces «imposteurs» n’appartenaient pas réellement à l’élite de la LHJMQ. Le problème, c’est que les joueurs de Darren Rumble croient toujours en eux. Et ils ont bien l’intention de le laisser savoir au Drakkar de Baie-Comeau, mercredi soir au Colisée.

L’Acadien Mika Cyr grimace quand on lui suggère que ces trois revers (4 à 0 face aux Olympiques de Gatineau le 1er novembre, 5 à 3 contre les Remparts de Québec le 3 novembre et 5 à 3 face aux Tigres de Victoriaville le 4 novembre) montrent le vrai visage de son équipe.

«C’est quand même juste trois défaites. On a tellement un bon début de saison qu’on ne peut pas laisser ce voyage affecter nos prochaines parties», affirme-t-il.

Le patineur âgé de 18 ans est convaincu qu’il s’agit seulement d’un accident de parcours.

«On a une équipe qui a beaucoup de caractère, qui travaille fort et qui a de bons entraîneurs. Je pense qu’on va tout oublier mercredi et jouer un bon match.»

Cyr assure que les Wildcats ne sont pas un feu de paille.

Moncton occupe présentement le septième rang au classement de la LHJMQ avec une  fiche de 11-7-2-0 (24 points).

«Ce n’est pas parce que nous avons eu un mauvais voyage qu’on va devenir un feu de paille. Toutes les équipes ont des creux et on va prouver aux gens du Québec et d’ailleurs qu’on mérite d’être au sommet du classement», lance-t-il avec insistance.

«Je pense qu’on peut accomplir beaucoup de choses cette saison. On sait qu’on est négligés et on va l’être toute l’année.»

Le défenseur Simon Le Coultre croit que le match de mercredi contre Baie-Comeau (8-8-0-1, 17 points) permettra de remettre les pendules à l’heure et de rassurer tout le monde.

«C’est un match important pour se remettre sur le droit chemin. On a travaillé vraiment fort au cours des derniers jours durant les entraînements et on va se présenter fort mercredi soir», indique le patineur suisse.

«Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, nous on sait l’équipe qu’on a. C’est à nous de leur prouver le contraire. Je pense que nous méritons d’être en haut du classement. Tous les gars ont travaillé fort durant l’été, et normalement, quand tu travailles, tu as les résultats qui suivent.»

L’athlète âgé de 18 ans prévoit passer un message clair au reste de la ligue mercredi soir au Colisée.

«On veut montrer à tout le monde que nous sommes capables de gagner contre toutes les autres équipes de la ligue et que nous ne sommes vraiment pas la même équipe que l’an passé (Moncton a terminé au dernier rang du classement avec un dossier de 14-51-2-1, 31 points).»

L’attaquant néo-brunswickois Anderson MacDonald affirme également que ceux qui pensent que les Wildcats viennent de revenir sur terre se mettent un doigt dans l’oeil jusqu’au coude.

«On doit simplement se regrouper en équipe retomber sur nos pieds le plus rapidement possible. Tout le monde a droit à son opinion, mais je pense qu’ils sont dans l’erreur. Nous avons une excellente équipe de hockey et nous l’avons prouvé depuis le début de la saison», martèle le hockeyeur âgé de 17 ans.

«La mentalité est très positive dans le vestiaire et tout le monde ici veut gagner. On va le montrer mercredi soir. On va asperger le filet adverse avec une tonne de tirs.»

Ça promet.