Flyers: Sean Couturier adore son rôle plus offensif

Sean Couturier connaît probablement les meilleurs moments de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey présentement. Considéré par plusieurs comme un joueur à caractère défensif, l’ancien des Voltigeurs de Drummondville épate un peu tout le monde avec sa contribution offensive depuis le début de la saison.

Celui qui a passé une partie de sa jeunesse à Bathurst est évidemment heureux de son éclosion en attaque, mais il fait rapidement dévier la conversation vers ses deux compagnons de trio chez les Flyers de Philadelphie.

«Je suis content de mon début de saison. J’ai la chance de jouer avec Claude Giroux et Jakub Voracek, et jusqu’à date, ça va très bien. Nous avons une très bonne chimie et on crée beaucoup de chances de marquer», raconte-t-il.

Celui qui est l’un des copropriétaires du Titan d’Acadie-Bathurst pète le feu depuis que l’entraîneur Dave Haksol lui a donné la chance de jouer un rôle plus offensif.

Le numéro 14 occupe présentement le cinquième rang parmi les meilleurs buteurs du circuit Bettman avec neuf filets en 15 rencontres. Il a récolté un total de 18 points, à égalité avec plusieurs joueurs du circuit en 10e position.

Seuls Nikita Kucherov (Lightning de Tampa Bay, le meneur avec 14), Alexander Ovechkin (Capitals de Washington, 13), John Tavares (Islanders de New York, 12), Clayton Keller (la recrue des Coyotes de l’Arizona, 11) et Auston Matthews (Maple Leafs de Toronto, 10) ont fait mieux que lui jusqu’à maintenant dans la course au trophée Maurice-Richard, remis au meilleur buteur de la LNH.

«Ça fait longtemps que j’attends ma chance de jouer sur un des deux premiers trios. Je n’ai jamais chialé, j’ai été patient et j’ai toujours joué le rôle qu’on m’a donné, souligne-t-il. Je suis juste très content d’avoir la chance de  pouvoir contribuer offensivement aux succès de l’équipe.»

Le patineur âgé de 24 ans se dit un peu amusé de voir la réaction des amateurs de hockey qui découvrent son potentiel en attaque.

«Je suis content d’avoir le respect des gens qui croyaient que j’étais seulement un joueur défensif. Depuis le début, c’est un peu comme ça que la plupart des gens me voient, un gars défensif de troisième trio. C’est sûr que ça me tracassait un peu parce que je savais ce que j’étais capable de faire offensivement.»

Son explosion n’a rien de surprenant, lui qui a remporté le championnat des pointeurs de la LHJMQ en 2009-2010, alors qu’il avait récolté 96 points avec les Voltigeurs de Drummondville.

Couturier espère que son rendement aidera ses Flyers à participer aux séries éliminatoires. Philadelphie occupe pour l’instant le sixième rang de la division Metropolitaine avec un rendement de 7-6-2 (16 points).

«C’est encore très tôt dans la saison. Il y a encore beaucoup de hockey à jouer. On n’a pas un mauvais début de saison, mais c’est certain qu’aujourd’hui dans la LNH, jouer pour ,500, ce n’est plus assez bon», reconnaît le patineur de 6 pieds 3 pouces et de 211 livres.

«Il va falloir à un moment donné qu’on en gagne quelques-unes de suite et qu’on parte sur une séquence victorieuse. On joue quand même du bon hockey. Nous avons une belle petite équipe qui patine. On a un bon groupe de jeunes et je pense qu’on peut avoir du succès. Je pense que nous avons une meilleure équipe que ne l’indique notre fiche présentement.»

Le joueur de centre a aussi eu de bons mots à l’endroit du défenseur acadien Philippe Myers, qu’il a croisé au dernier camp des Flyers.

«Je l’ai côtoyé dans les entraînements, mais je n’ai pas eu la chance de jouer dans le même match que lui. Mais de ce que j’ai vu et ce que j’entends, c’est un bon défenseur offensif et un très bon patineur», analyse-t-il.

«Il aime faire des jeux et il a une belle mobilité. Je pense qu’il a un beau futur devant lui. Il doit juste continuer de travailler et de s’améliorer chaque jour. Je ne suis pas inquiet qu’il va avoir sa chance éventuellement.

Le copropriétaire aime ce qu’il voit du Titan

Même s’il est occupé à remplir les filets ennemis dans la LNH présentement, Sean Couturier garde toujours un oeil sur ce qui se passe dans la LHJMQ.

Le copropriétaire du Titan d’Acadie-Bathurst dit aimer ce qu’il voit de l’équipe de Mario Pouliot depuis le début de la campagne 2017-2018.

«Je sais qu’il y a des grosses attentes cette saison avec le Titan. Je pense qu’ils ont une bonne petite équipe. Avec les deux Européens qui ne se sont pas présentés en début de saison (Vladimir Kuznetsov et Michael Ivan), ça a laissé un trou dans l’alignement. Ce sont habituellement deux gros morceaux dans une équipe junior», mentionne celui qui a été un choix de premier tour des Flyers (8e au total) en 2011.

«Mais avec l’arrivée de (Michael) Ivan et de (German) Rubtsov, on peut voir qu’ils ont fait un pas en avant au cours des dernières parties.»

Couturier risque d’ailleurs de côtoyer le rapide patineur d’ici quelques années, puisque le hockeyeur originaire de Chekhov, en Russie, a été un choix de première ronde (22e) des Flyers en 2016.

«Je ne l’ai pas côtoyé pendant le camp, mais je sais que c’est un joueur très intelligent sur la glace. C’est un joueur de centre qui est bon dans les deux sens de la patinoire. Il a évidemment les habiletés pour produire offensivement», note celui qui est né à Phoenix, en Arizona.

Sean Couturier pense que le Titan pourrait faire un bout de chemin en séries cette saison. Il n’est d’ailleurs pas inquiet de voir des foules parfois peu nombreuses au Centre régional K.-C.-Irving.

«Il est encore trop tôt dans la saison pour tirer des conclusions quelconques. Mais ça regarde bien. Je sais qu’ils veulent faire un bon bout de chemin et ça va prendre l’appui des partisans», souligne-t-il.

«Mais je ne suis pas inquiet, je sais que les gens vont embarquer comme ce fut le cas l’an passé en fin de saison. Il y avait des très bonnes foules. Plus la saison va progresser et plus le monde va vouloir faire partie de l’équipe.»