Hockey universitaire: tout un défi attend les Aigles Bleus

L’équipe de hockey masculine des Aigles Bleus de l’Université de Moncton a tout un défi devant elle en fin de semaine en sol néo-écossais. Le Bleu et Or devra affronter deux équipes de premier plan, sur leur propre patinoire, avec un alignement amputé de plusieurs joueurs réguliers.

Malgré tout, l’entraîneur Judes Vallée affiche un sourire confiant quand on lui parle de ces deux rendez-vous face aux Axemen de l’Université Acadia (7-2-1=15 points, 3e position) ainsi qu’aux Huskies de l’Université St. Mary’s (6-3-1=13 points, 4e position).

«Le premier match (vendredi à Wolfville) sera un gros défi pour nous parce qu’on va jouer sur une glace olympique. Ça fait déjà deux semaines et demie qu’on joue avec seulement 10 attaquants et peut-être que la fatigue est un peu plus présente», mentionne le pilote des Aigles Bleus (1-7-2=4 points, 7e position).

«Mais nous avons eu le temps de nous reposer cette semaine. Nous allons affronter une belle équipe et j’ai hâte de voir de quelle façon on va réagir face à une formation rapide.»

Le match du lendemain ne sera pas plus facile.

«Le match de samedi (contre les Huskies) est une partie accessible pour nous. En fait, on veut s’assurer d’aller chercher au moins deux points pendant ce voyage, et pourquoi pas quatre?»

Plusieurs éclopés ne seront pas disponibles en fin de semaine, soit les attaquants Robbie Graham, Thierry Comtois et Joey Richard, ainsi que le défenseur Danick Émond, tous blessés au bas du corps.

Au hockey féminin, l’équipe de Denis Ross (4-3-1=9 points, 3e position) rendra visite aux Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (2-4-2=6 points, 6e position) samedi soir, avant d’accueillir les Tommies de l’Université St. Thomas (3-3-2=8 points, 5e), dimanche dans son nid.

«Les Panthers ont connu un bon début de saison et ce n’est pas une équipe facile à affronter lorsqu’elle joue à la maison, explique l’entraîneur-chef de l’U de M. La partie de dimanche promet également, puisque les Tommies nous ont battus 5 à 2 lors de notre premier match contre elles cette saison.»

Malgré tout, la confiance règne présentement parmi les filles du Bleu et Or.

«On veut jouer avec intensité et toujours être les premières sur la rondelle, note l’arrière acadienne Julie Thériault. On joue contre deux bonnes équipes en fin de semaine, mais on sera prêtes. Nous avons  travaillé très fort toute la semaine pour nous préparer.»

L’attaquante Maëlle Rioux ne sera pas en uniforme, puisqu’elle porte présentement les couleurs de la France à la Coupe des quatre nations, un tournoi présenté en Hongrie.

Par contre, Katherine Dubuc effectuera un retour au jeu après avoir raté quelques semaines en raison d’une blessure au bas du corps.

Au cross-country, trois athlètes de l’U de M prendront part aux championnats d’U Sports, dimanche à Victoria, en Colombie-Britannique, soit Bryan Thomas, Carol-Ann MacDonald et Kamylle Frenette.

«Nos trois athlètes sont prêts à se mesurer aux meilleurs coureurs au pays», affirme l’entraîneur-chef Jean-Marc Doiron.

«Pour Bryan et Kamylle, la course sera particulièrement spéciale parce qu’il s’agit de leur dernier au niveau universitaire. Les deux sont donc très motivés et ils veulent terminer leur carrière du bon pied», ajoute-t-il.