Lutte: une finale toute acadienne au Standing 8

Marc Roussel n’en finit plus d’accumuler les exploits. Après avoir détenu pendant 1374 jours le championnat de la North Shore Pro Wrestling (NSPW) – record absolu pour un titre d’importance en sol québécois -, celui qui se fait appeler Marko Estrada a remporté jeudi le tournoi Standing 8 en défaisant en finale un autre Acadien, nulle autre qu’Éric Doucet, alias Markus Burke.

Estrada l’a emporté à la suite d’une intervention du méchant Dylan Bostic. Il a profité du fait qu’Estrada et l’arbitre du match étaient ébranlés et allongés sur le tapis pour s’attaquer à Burke.

L’Acadien de Le Goulet n’a ensuite eu qu’à effectuer son saut de la grenouille de la troisième corde pour river les épaules de son opposant de Campbellton.

«Je n’ai jamais vu l’intervention, se défend Estrada en mode personnage. Je suis encore un gentil et Burke sait très bien que je n’ai rien à voir avec l’attaque de Bostic. J’étais moi-même par terre sur le tapis.»

«Nous nous sommes d’ailleurs fait un gros câlin après le match», affirme-t-il en riant.

En première ronde, Estrada avait défait ce même Bostic, alors que Burke s’était occupé de Dynamite Dylan Davis. Puis, dans les demi-finales, Burke a eu raison de Soa Amin, pendant qu’Estada avait le dernier mot devant Travis Toxic.

Marko Estrada compte maintenant régler le dossier Kevin Dunn. Il n’a toujours pas digéré une récente attaque de Dunn.

«Il a profité de mon prestige pour m’attaquer afin de se faire un nom. Il va payer pour ça en décembre», soutient Estrada avec humour.

«Ensuite, j’ai l’intention de demander un combat de championnat à Tyson Dux. J’ai hâte de l’affronter de nouveau parce que nous avons livré deux combats jusqu’ici et nous avons chacun une victoire contre l’autre», ajoute l’acrobate de 5 pieds 8 pouces et de 212 livres.

Lundi matin, via sa page Facebook, Marc Roussel a tenu à rendre hommage à son bon ami Éric Doucet.

«Chaque fois que Markus Burke et moi entrons dans l’arène, nous livrons toujours quelque chose d’unique qui anime le public. Nous l’avons prouvé encore jeudi. Oui nous sommes les meilleurs amis, mais nous sommes aussi les deux meilleurs lutteurs indépendants au pays qui ne luttent pas pour une grosse fédération. Je t’aime buddy!», a écrit Roussel.

Parlant d’Éric Doucet, il a pris part à la dernière émission d’Impact Wrestling (ex-TNA) tournée à Ottawa. Le lutteur végétarien est apparu dans un match à trois contre trois en compagnie de Ray Steele et Phil Atlas. Ils ont subi la défaite devant le trio composé de Sami Callihan et l’équipe des frères Crist, Dave et Jake.

Sur sa page Facebook, Doucet a commenté sa prestation.

«Mettez-moi au milieu de 100 personnes et je vais me démarquer. Donnez-moi le plus petit des rôles et je vais briller. Jetez-moi derrière une foule et je ferai en sorte que tout le monde se retournera. Merci à Scott F. D’Amore, à Sonjay, à Chris (Sabin) et au reste de l’équipe d’Impact Wrestling de m’avoir accueilli. Et bien sûr, merci à tous ceux qui ont commenté, aimé et partagé ma participation à Impact Wrestling. Vous êtes les fans les plus fidèles du monde et je vous apprécie tous», a écrit un Éric Doucet reconnaissant.