L’attaque des Wildcats a encore des ratés

Il y a eu un petit peu de tout dans ce voyage pour les Wildcats de Moncton: un revers crève-coeur, une belle victoire, un record d’équipe et une défaite humiliante. Mais ce qui a retenu l’attention de l’entraîneur-chef, ce sont les ratés de son attaque.

La bande à Darren Rumble a subi un revers de 4 à 2 contre l’Armada de Blainville-Boisbriand (21-6-2= 44 points) jeudi soir, l’a emporté 5 à 1 sur les Foreurs de Val-d’Or (13-16-2= 28 points) samedi, avant de s’effondrer 7 à 1 devant les Huskies de Rouyn-Noranda (18-7-6= 42 points) dimanche.

Même si son équipe se frottait à deux des meilleures formations de la LHJMQ (les Huskies et l’Armada), le pilote des Wildcats (14-16-3= 31 points) estime que son groupe aurait pu faire beaucoup mieux avec quelques buts de plus.

«Nous avons joué un très bon match à Blainville, mais l’Armada est juste une très bonne équipe de hockey. Ils ne sont pas en première position pour rien», souligne-t-il.

«Nous avons joué tout un match à Val-d’Or. En fait, je dirais que ce fut un match fabuleux pour nous. Dimanche, on s’est buté à une autre grosse machine de hockey. On a bien joué pendant 40 minutes, mais on n’a pas réussi à marquer. Le pointage aurait dû être égal à 2 à 2 après deux périodes.»

Rumble a raison de s’inquiéter puisque son équipe a marqué seulement deux petits buts à cinq contre cinq lors du voyage de trois rencontres au Québec.

«Les gars serrent un peu trop leurs bâtons présentement. Ils veulent tous en faire un peu trop autour du filet. On génère une tonne de bonnes chances de marquer, mais rien ne veut aller au fond du filet», avance-t-il.

«Et on dirait que chaque fois qu’on rate une chance à un bout, la rondelle se retrouve dans notre but à l’autre bout dès qu’on fait une petite erreur.»

Un scénario se multiplie un peu trop souvent à son goût ces temps-ci.

«On joue bien, on n’est pas récompensé et l’autre équipe marque. C’est une histoire qui se répète depuis plusieurs parties et particulièrement dans ce voyage. C’est certain que les joueurs deviennent frustrés.»

Il y a quand même eu du positif durant ce périple, comme les trois buts en désavantage numérique dans la même période (un record d’équipe) contre les Foreurs samedi et le jeu du nouveau défenseur Daniil Miromanov.

«C’est un patineur exceptionnel et un bon jeune. Il s’intègre vraiment bien au groupe. Il bouge bien la rondelle et il est très calme avec la rondelle dans notre zone. Il va vraiment nous aider et donner un peu de répit à Nicholas Welsh», mentionne Darren Rumble.

L’arrivée prochaine de l’attaquant russe Alex Khovanov sera une autre bouffée d’air frais dans le vestiaire des Wildcats.

«Il va avoir besoin d’un peu de temps puisqu’il n’a pas joué de parties depuis plus d’un an (il a combattu l’hépatite). Je ne veux pas lui mettre trop de pression sur les épaules en partant. Mais c’est tout un joueur de hockey, il aura un impact sur l’équipe et qu’il va s’ajuster rapidement.»

On ne sait pas exactement quand le Russe rejoindra les Wildcats, mais on parle de jours plutôt que de semaines dans son cas.

Moncton disputera sa prochaine rencontre vendredi soir en accueillant les Sea Dogs de Saint-Jean (8-19-4-2= 22 points) au Colisée.