Tournoi Bleu et Or: douce revanche pour les Cavalières

La revanche est douce au coeur des Cavalières!

Finalistes malheureuses devant les Vedettes de l’école Mathieu-Martin de Dieppe en 2016, les représentantes de l’école Clément-Cormier de Bouctouche ont remporté les grands honneurs du tournoi annuel de hockey féminin des écoles secondaires Bleu et Or, dimanche à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

La troupe de Marc Gallant a signé un gain de 5 à 2 sur les Élites de l’école Thomas-Albert de Grand-Sault en finale pour s’assurer du titre.

Dominique Cormier et Alyssa Melanson ont dirigé l’attaque des gagnantes avec deux buts chacune. Chloé Gallant a complété le pointage du côté des championnes.

Julianne Desjardins et Allie Christensen ont riposté pour les Élites.

Les championnes 2017 se sont même permis d’éliminer les championnes en titre, les Vedettes, en demi-finale (3 à 2 en prolongation).

Il s’agit donc d’un deuxième sacre en trois ans pour les filles en bourgogne, jaune et blanc, puisque l’équipe alors dirigée par Jacques Richard avait remporté les grands honneurs en 2015.

«Cette victoire est grosse pour nous autres parce que c’est une bonne première étape dans la saison, raconte l’entraîneur-chef Marc Gallant. C’est sûr qu’on espère en gagner d’autres au courant de la saison, mais c’est un bon début.»

Selon lui, c’est l’éthique de travail de son groupe qui a fait la différence.

«Les filles travaillent ensemble et elles travaillent fort. Je pense qu’elles méritent leur bannière. L’effort du début à la fin, c’était un peu ça notre problème depuis le commencement de la saison. Mais tout le monde va maintenant dans la même direction, explique-t-il. Ce sont elles qui vont décider jusqu’où elles vont se rendre. Je pense que si elles continuent sur ce même chemin, elles vont se rendre au tournoi provincial.»

La capitaine Danika Bastarache tenait exactement le même discours.

«On a travaillé fort pendant tout le tournoi et on a joué avec du coeur. Cette victoire, c’est un pas vers notre but cette année», mentionne le numéro 17 des Cavalières.

La gardienne Jasmine Goguen est l’une des raisons qui expliquent ce triomphe face aux Élites. La femme masquée des Cavalières a connu tout un tournoi.

«Cette victoire va nous motiver pour gagner cette saison. On a donné tout ce qu’on avait et on a joué en équipe», raconte-t-elle.

La défenseure Monica Richard était là en 2016 quand les Cavalières se sont inclinées en finale contre Mathieu-Martin. La revanche faisait visiblement du bien.

«C’était incroyable de pouvoir battre Mathieu-Martin en demi-finale. On était pas mal fières. Ça nous prouve qu’on peut battre les meilleures équipes», indique la joueuse originaire de Sainte-Marie-de-Kent.

Le numéro 22 pense fermement que Clément-Cormier pourra se rendre au tournoi provincial.

«Si on décide qu’on peut le faire, on pourra le faire», tranche-t-elle dans un grand sourire.

De son côté, le pilote des Élites, Mark Madore, se disait fier de l’effort de sa troupe.

«Je ne pensais pas qu’on allait se rendre en finale. Les filles ont vraiment bien performé. On a perdu la finale, mais ce fut un beau tournoi et une belle réussite pour notre équipe», souligne-t-il.

L’entraîneur-chef a salué le courage de sa gardienne Marie-Ève Michaud, qui a joué malgré une blessure au dos.

«Elle a joué blessée pendant toute la fin de semaine. Comme vous avez pu voir, elle a de la misère à se tenir debout. On était tous là pour elle et sa performance a inspiré le reste de l’équipe.»