Des ennuis mécaniques perturbent le début de la saison au Mont Farlagne

L’administration du Centre plein-air Mont Farlagne a annoncé jeudi que ses remonte-pentes n’allaient pas être en service ce week-end.

La cause? Des ennuis mécaniques avec non pas un, mais bien les deux remonte-pentes du centre.

Lors de la première fin de semaine d’activité, un bris est survenu au niveau du moteur du remonte-pente principal (quadruple). Et comme un malheur ne survient jamais seul, une chaise du remonte-pente double s’est détachée de son ancrage et a glissé le long du câble. Par mesure de sécurité, celui-ci est depuis scrupuleusement inspecté avant d’être autorisé de nouveau au public.

Comme l’indique le président du conseil d’administration, Daniel Laplante, la fermeture des pentes ne sera toutefois que de courte durée. On s’attend en effet que tout rentre dans l’ordre pour la semaine prochaine.

«Nous avons commandé un moteur pour notre remonte-pente quadruple et il doit arriver vendredi. Il sera installé au courant de la fin de semaine. Malheureusement il ne pourra être prêt pour les skieurs ce week-end. En ce qui concerne notre remonte-pente double, nous sommes toujours en train de mener une inspection minutieuse afin de déterminer ce qui s’est passé. Une fois que nous serons certains que tous les sièges sont sécuritaires, nous allons les remettre en marche», exprime-t-il.

Bien qu’il ne sera pas ouvert pour le ski, le Mont Farlagne le sera pour toutes les autres activités telles que la raquette, le fat bike (vélo à neige), le tapis Énergie Edmundston ainsi que la descente en tubes.

«C’est dommage ce qui arrive, mais on veut quand même que les usagers aient du plaisir, alors nous allons tourner cela en fête, un petit pow-wow d’ouverture», indique M. Laplante.

La direction a profité de ce point de presse pour annoncer quelques nouveautés au centre pour la saison 2017-18, notamment une nouvelle piste de snow-cross à même la piste Bon Voyage.

«L’innovation, c’est important. C’est pourquoi nous avons décidé d’aménager une piste de snow-cross, un sport populaire surtout auprès des jeunes. Il s’agit d’une piste de course à obstacles en circuit fermé. Les adeptes de ski et de planche pourront ainsi s’élancer seuls ou, s’ils veulent un peu plus d’adrénaline, en groupe de deux ou trois. C’est un test pour cette saison, la piste n’ayant pas été créée avec un grand dénivelé. Si c’est concluant, on pourrait bien la faire plus longue l’an prochain», soutient le président.

D’autres investissements seront également effectués au centre, notamment l’achat d’une surfaceuse.

«Notre nouvelle surfaceuse n’est pas neuve, mais elle est tout de même récente et en bonne condition. C’est certains que nous aurions aimé une surfaceuse neuve comme annoncée récemment pour le centre de ski Sugarloaf. Malheureusement, nous n’avons accès à aucun financement du gouvernement puisqu’il y a un moratoire sur les investissements provinciaux dans les centres de ski, partout sauf au Sugarloaf qui est la propriété du gouvernement», indique M. Laplante non sans un léger agacement.

Avec le nouveau moteur et la surfaceuse, ce dernier chiffre les récents investissements à environ 150 000$.

Le centre sera ouvert samedi et dimanche de 9h à 17h.