Blizzard: des foules deux fois plus importantes que prévu

Quand on dit que le Blizzard d’Edmundston fait courir les foules, ce n’est pas une blague. Le seul endroit qui attire plus de gens du Madawaska que les centres commerciaux à ce temps-ci de l’année, c’est le Centre Jean-Daigle.

La direction de l’équipe a dévoilé des chiffres absolument renversants mercredi.

Au cours des 12 premières rencontres à domicile de son histoire, la nouvelle équipe de la Ligue de hockey des Maritimes a attiré pas moins de 26 248 spectateurs, soit une moyenne de 2193 par match.

Avec de tels chiffres, le Blizzard occuperait le 10e rang (sur 18 équipes) au chapitre de la moyenne des assistances dans la LHJMQ!

Ces chiffres font abstraction des parties disputées au Palladium de Saint-Jacques, avant l’ouverture officielle du Centre Jean-Daigle.

Plus que les Tigres de Victoriaville (2182), les Islanders de Charlottetown (2178), le Phoenix de Sherbrooke (2095), les Olympiques de Gatineau (2069), les Huskies de Rouyn-Noranda (1982), les Voltigeurs de Drummondville (1920), le Drakkar de Baie-Comeau (1701), le Titan d’Acadie-Bathurst (1636) et les Foreurs de Val-D’Or (1552).

– Gracieuseté

«L’équipe attire deux fois plus de spectateurs que nous prévoyions», raconte le président du Blizzard, André Lebel.

«Cela dépasse nos espérances. Pourquoi les gens aiment-ils le produit? Je dirais que le hockey au Centre Jean-Daigle, c’est bien plus qu’une partie, c’est une expérience remplie de sensations», ajoute-t-il.

«Et nous promettons d’autres surprises à nos partisans pour la deuxième portion du calendrier», mentionne également le grand patron des Hommes de neige.

Le président aurait également pu mentionner que le rendement de l’équipe sur la patinoire contribue certainement à ce beau succès.

Après ses 29 premières rencontres, Edmundston affiche un dossier exceptionnel de 22-4-3-0 (47 points).

Cette fiche place évidemment le Blizzard au premier rang de la division de la division Nord, mais aussi du classement général, quatre points devant les Mariners de Yarmouth (21-6-1-0, 43 points).

La présence constante des joueurs dans la communauté est un autre facteur qui contribue à mousser la popularité de l’équipe, particulièrement auprès des jeunes.

Ajoutons à cela le fait que trois joueurs (Jeffrey Akerley, Pierre Bourgoin, Alex Lavoie) sont des produits du hockey mineur local et vous avez une belle recette à succès.

Le contingent acadien de l’équipe comprend également Samuel Bastille (Dieppe), Dominic Hachey (Moncton), Alexandre Bernier (Dieppe), Maxime Grandmaison (Dieppe), Alexandre Jacob (Dieppe) et Tristan Mercure (Dieppe).

La foule record de 2700 personnes a été enregistrée le 17 novembre (une victoire de 2 à 1 contre les Aces de St. Stephen).

Pour vous donner une idée, les quatre autres rencontres présentées à travers la LHM ce soir-là ont attiré un total de 2618 personnes.

Dans le reste du circuit, seuls les Mariners de Yarmouth, les meneurs de la section Sud, attirent en moyenne plus de 1000 spectateurs par rencontre (1141).

C’est presque deux fois moins que le Blizzard.

L’équipe dirigée par Ryan Salvis occupe présentement le 14e rang parmi les meilleures équipes de hockey junior A au Canada.

Il y a donc fort à parier que la «Blizzardmanie» va se poursuivre en 2018.