Sylvie Robichaud marque l’histoire du curling du N.-B.

Russ Howard a marqué l’histoire du curling au Nouveau-Brunswick avec un titre olympique et plusieurs championnats provinciaux. Chez les femmes, Heidi Hanlon (9 titres), Kathy Floyd (4 titres) et Andrea Kelly (4 titres) ont dominé leur sport avec des carrières remarquables. Il faut maintenant ajouter le nom de Sylvie Robichaud à ce club très sélect.

La skip de Moncton a mérité pour la quatrième fois de sa carrière le titre de meilleure joueuse de curling de la province, en fin de semaine devant parents et amis.

L’Acadienne âgée de 37 ans compte neuf titres provinciaux, si on inclut les trois remportés au niveau junior et les deux autres dans la catégorie mixte.

Sa victoire lui permet de recevoir une invitation pour participer au prestigieux Tournoi des Coeurs (le championnat canadien), qui sera présenté du 27 janvier au 4 février à Penticton, en Colombie-Britannique.

Le match ultime contre Sarah Mallais a été palpitant jusqu’à la fin et c’est par une marque de 7 à 5 que le quatuor de Sylvie Robichaud s’est imposé.

«On s’est tenue comme équipe du début à la fin», raconte la championne 2018.

«Même si quelqu’un avait un mauvais match, on essayait toujours de la motiver et lui permettre de passer à travers. C’est d’ailleurs arrivé en finale. Nous avons amorcé le match un peu lentement, mais nous avons été capables de nous en sortir ensemble», poursuit-elle.

La victoire avait un bon goût dans la bouche de Robichaud, puisque l’équipe de Mallais menait 4 à 1 à mi-chemin dans la rencontre.

Mais deux points à la fin du quatrième bout et un autre au cinquième ont fait pencher la balance en faveur de la championne provinciale de 2008, 2015, 2016 et 2018.

L’équipe de l’Acadienne comprend également Melissa Adams (qui a remporté le titre provincial en 2017), Nicole Bishop et Kendra Lister.

Pour la skip, c’est l’esprit d’équipe qui a fait la grosse différence dans cette compétition de haut niveau.

«Il faut toujours avoir quelqu’un qui sait exactement quoi dire quand les choses ne vont pas à notre gout et c’est ce que nous avons fait pendant tout  le tournoi», souligne-t-elle.

L’équipe de Sarah Mallais, qui comprenait également Carol Whitaker, Leah Thompson et Jane Boyle (tous du club Thistle St. Andrews), a été la seule à battre le quatuor de Sylvie Robichaud lors de la ronde préliminaire.