Janelle et Robbie Graham: frère et soeur chez les Aigles

Porter les couleurs des Aigles Bleues de l’Université de Moncton, c’est quelque chose de très spécial pour Janelle Graham. Évoluer dans la même organisation que son grand frère Robbie, ça l’est encore plus.

La patineuse âgée de 19 ans a tout pour être heureuse présentement.

Son équipe a retrouvé le chemin de la victoire après une disette de six rencontres et elle vient d’être nommée athlète par excellence de la dernière semaine à l’Université de Moncton.

Le bonheur total, quoi!

«Ça veut dire beaucoup pour moi de porter ce chandail. En grandissant, on a toujours suivi les Aigles. Je me souviens quand j’étais bantam. On venait voir les parties et j’ai toujours dit que je voulais un jour jouer pour eux», raconte l’étudiante en criminologie.

Le fait de pouvoir partager son quotidien avec son grand frère est aussi une belle source de motivation pour celle qui évolue à l’aile droite.

«C’est vraiment spécial qu’on puisse jouer tous les deux pour la même équipe au niveau universitaire. Il vient voir mes parties et je vais voir les siennes. On s’encourage tous les deux.»

Janelle avoue qu’il existe une saine compétition entre les deux depuis leur plus tendre enfance.

Cette saison, c’est frérot qui est loin devant avec une fiche de 9-4=13 en 13 rencontres.

Mais la cadette (3-3=6 en 12 rencontres) n’a pas dit son dernier mot.

«J’essaie de le rattraper. On a tous les deux manqué beaucoup de parties à cause de blessures (Robbie) ou de suspensions (Janelle). Il est un meilleur marqueur que moi. En grandissant, c’est moi qui gagnais, mais ça a changé rendu au niveau universitaire!», rigole-telle.

Pense-t-elle pouvoir devancer son frère?

«Je vais certainement faire de mon mieux! J’ai commencé 2018 avec un but et ça fait vraiment du bien. J’espère que ça va continuer.»

Janelle Graham a marqué deux buts à son dernier match et tout semble tomber en place pour elle.

«Si je me compare à l’an passé, je dirais que j’ai plus de confiance cette saison. C’était vraiment une grosse marche par rapport au calibre du hockey midget. Cette année, j’ai moins peur de prendre des décisions avec la rondelle. Avant, je cherchais toujours à m’en débarrasser quand il y avait de la pression.»

Robbie affiche aussi un large sourire quand on lui mentionne le nom de sa soeur.

Comme elle, il se dit choyé de patiner dans le nid des Aigles.

«J’ai grandi ici et j’ai toujours suivi les Aigles Bleus. C’est comme un rêve pour moi. Quand j’étais à l’école primaire, je suivais plus les Aigles que les Wildcats», raconte le patineur âgé de 22 ans.

L’ailier gauche affirme qu’il remportera le duel familial contre Janelle en 2017-2018.

«Je gagne chaque année, évidemment! Mais Janelle fait bien présentement et c’est très bon pour elle. Elle travaille vraiment fort», mentionne-t-il.

L’équipe de Janelle (6-8-2, 14 points) sera en action mercredi, alors qu’elle rendra visite aux Panthers de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (4-7-5, 13 points) à Charlottetown.

Celle de Robbie disputera aussi sa prochaine rencontre mercredi, alors que la troupe de Judes Vallée (3-15-2, 8 points) sera à Halifax pour un rendez-vous avec les Huskies de l’Université St. Mary’s (14-5-1, 29 points).