Le nouvel entraîneur des Rameurs n’est pas là pour perdre son temps

Les Rameurs de la baie des Chaleurs ont décidé de confier les rennes de l’équipe à Daniel Roy en remplacement de Dave Aubé. Un changement qui a pour objectif de secouer le club qui, il faut bien l’admettre, tarde à prendre son envol après avoir pris part à la finale le printemps dernier.

Roy sera derrière le banc dès vendredi soir, alors que les Rameurs (3-9-2, 8pts) seront les visiteurs à l’aréna Adé-Thériault de Baie-Sainte-Anne afin de se mesurer aux Navigateurs (5-8-0, 10 pts).

Samedi, ils seront au Colisée Léopold-Foulem de Caraquet pour faire face aux Acadiens (8-6-0, 16 pts).

«On m’a approché pour savoir si le poste m’intéressait et j’ai tout de suite accepté, affirme Roy. J’ai déjà dirigé une équipe bantam AA et j’étais aussi le joueur entraîneur des Rocs de Petit-Rocher en 2008-2009.»

«Je sais que cette équipe n’a pas la position au classement qu’elle devrait avoir. Il y a dans ce club un trop bon noyau pour occuper le dernier rang. Sa fiche ne reflète absolument pas son potentiel. Moi, je vois très bien ce groupe batailler avec des équipes comme Tracadie, Caraquet et Shippagan», dit-il.

Roy promet des changements dès le premier match. Le plus important consistera à muter Simon Comeau à l’aile.

Le jeune attaquant connaît une saison bien en deçà des attentes. Après avoir accumulé 71 points (33-38) en 34 parties la saison dernière, séries éliminatoires incluses, Comeau a été limité à seulement trois buts et huit passes en 13 rencontres en 2017-2018.

«Je vais l’utiliser à l’aile où il pourra exploiter comme il faut son talent offensif. Simon est un marchand de vitesse et son rôle consistera à marquer des buts. Il n’est pas fait pour jouer au centre. Moi, je le vois davantage comme un Samuel Paquet, un joueur qui va attaquer le filet hors l’aile à toute vitesse», mentionne Roy.

Le nouvel homme de banc des Rameurs entend également donner plus de temps de jeu au défenseur Jacob Arsenault.

«Jacob est probablement le meilleur défenseur de la ligue et j’ai l’intention de l’utiliser à toutes les sauces, que ce soit en avantage numérique, en désavantage numérique ou à 5 contre 5. Je vais lui donner du temps de jeu. Il va être mon pilier à l’arrière», soutient-il.

«Je veux aussi que mes attaquants exploitent leur rapidité. C’est pourtant leur grande force quand tu regardes cette équipe. Nous avons ici assez d’éléments pour composer trois excellents trios. J’ai d’ailleurs l’intention d’apporter une stabilité dans les trios ainsi que dans les duos défensifs. Je veux aussi que nos gardiens Jimmy Doiron et Cédric Chiasson se challengent devant le filet. Nous avons deux bons gardiens et je vais utiliser celui qui sera le plus prêt», dit-il.

«Perdre une partie 9 à 3 comme j’ai vu l’équipe le faire en fin de semaine contre Shippagan, ça ne marche pas avec moi. Je veux que les gars compétitionnent et qu’ils donnent tout ce qu’ils ont. Nous ne gagnerons pas tous les matchs, mais je veux au moins que les gars se présentent pour jouer», souligne Roy, qui pourra aussi compter sur un adjoint en Kevin Langlais.

Avec seulement six parties à disputer avant le début des séries éliminatoires, Daniel Roy croit toujours possible de voir les Rameurs devancer les Navigateurs et les Ice Dogs de Néguac (6-8-1, 13 pts) au classement.

«C’est la mission que je me suis donnée d’ici les séries et je crois que nous pouvons le faire. Nous avons un bien meilleur club que Néguac et Baie-Sainte-Anne. Je ne suis pas venu ici pour perdre mon temps. Je veux gagner. Sans être mauvais perdant, je déteste perdre», ajoute l’entraîneur de 39 ans.

Daniel Roy a évolué pendant plusieurs années dans le hockey senior. Il était surtout réputé pour ses talents pugilistiques.

À noter que les Rameurs pourront compter sur le retour au jeu du défenseur Brandon Carrier pour les rencontres de la fin de semaine.

Trois autres duels seront présentés en fin de semaine dans la LHSAC. Vendredi, les Marchands de Shippagan (8-5-1, 17 pts) accueilleront les Alpines de Tracadie (12-2-0, 24 pts) au Centre Rhéal-Cormier. Samedi, les Navigateurs recevront les Marchands. Enfin, dimanche, les Ice Dogs en viendront aux prises avec les Alpines au Comple S.-A.-Dionne de Tracadie.