Les Tigres de Campbellton n’ont pas fini de surprendre

Greg Leland voit beaucoup plus loin que la saison en cours pour les Tigres de Campbellton. Il n’y a qu’à analyser les récentes acquisitions du directeur général et entraîneur pour réaliser qu’il a derrière la tête un plan mûrement réfléchi. À moyen terme, force est d’admettre que ça commence à sentir drôlement bon pour cette formation qui aspire à retrouver son aura d’antan.

Leland, qui a des yeux pour voir que ses Tigres (16-13-2, 34 pts) parviennent à compétitionner malgré une attaque peu reluisante, a vu juste en ajoutant du renfort offensif.

Il a aussi eu la présence d’esprit de s’assurer d’obtenir deux habiles marqueurs, l’Albertain Jared Janke et l’Acadien Casey Fox, qui seront en mesure de revenir la saison prochaine comme joueurs de 20 ans.

Certes, Leland n’a pas été chanceux dans le cas de Fox, qui terminera finalement la saison avec les Wildcats de Moncton. Mais, le plus important c’est que Fox devrait, à moins d’une surprise, être là pour la prochaine campagne.

«Avec cinq joueurs de 17 ans (Luc Arsenault, Tristan Gray, Coleton Perry, Drew Toner et Joel Walker), et un autre de 16 ans (Raphaël Otis), je voulais ajouter un peu d’expérience dans l’équipe, affirme Leland. Nous étions compétitifs mais nous ne marquions pas assez de buts. Nous n’avons pas la chance d’avoir des Kyle Ward ou des Logan Johnson comme à Edmundston, ou encore des Colby Tower comme à Miramichi. C’est dommage pour nous dans le cas de Casey, mais je suis heureux pour le jeune. Par contre, je peux vous dire que les partisans vont beaucoup aimer Janke. C’est un joueur de grand talent.»

Selon Leland, si les Tigres parviennent à présenter une fiche gagnante, c’est uniquement en raison de leur défensive et de leur jeu à cinq contre cinq. Parce qu’au niveau des unités spéciales c’est tout le contraire. Tant en avantage numérique (12,1%) qu’en infériorité numérique (77,3%), les Tigres sont au dernier rang du circuit. La jeunesse du club explique en grande partie ce drôle de phénomène.

L’arrivée de Janke devrait toutefois aider en supériorité numérique. Avec les Miners d’English River dans la SIJHL, Janke montrait une fiche de 18 buts et 30 points en seulement 22 rencontres.

Une blessure subie le mois dernier le tient toutefois à l’écart du jeu. Il pourrait cependant disputer un premier match jeudi prochain, alors que les Tigres accueilleront le Slammers de Woodstock.

Janke dit d’ailleurs avoir hâte de venir donner un coup de main à ses nouveaux coéquipiers.

«Je travaille fort pour revenir au jeu le plus vite possible. J’espère que ce sera la semaine prochaine», révèle l’Albertain, qui soigne une blessure au hors du corps.

«Je suis excité d’être ici. Bien sûr, ç’a été un choc quand j’ai appris la transaction. J’ai reçu l’appel le 1er janvier. Mais aussitôt que j’ai pu parler avec Greg Leland, je n’ai plus jamais regardé derrière moi. Il m’a dit à quoi ressemblait le hockey ici et la nouvelle culture basée sur le développement des joueurs qu’il tentait d’installer chez les Tigres. Il m’a également raconté que les partisans soutiennent vraiment leur équipe. J’aborde cette nouvelle aventure avec l’esprit ouvert. Ç’a été une période des Fêtes palpitante auprès de ma famille et de mes amis, mais c’est agréable maintenant de m’installer quelque part pour les prochains mois», confie l’habite marqueur.

«Je suis le genre de gars qui aime se retrouver dans un vestiaire de hockey et qui s’entend bien avec tout le monde. Je trouve ça amusant les premiers jours dans une nouvelle équipe. Tu tentes alors de placer des noms sur les visages tout en essayant de découvrir les personnalités et la façon de jouer de chacun. J’ai vraiment hâte de jouer», ajoute le sympathie Albertain.

Notons que Greg Leland a aussi fait l’acquisition du défenseur québécois Marc-Olivier Caron qui est âgé de seulement 18 ans.

«Il nous arrive des Titans de Princeville dans la Ligue junior AAA du Québec et j’ai bien aimé ce que j’ai vu de lui jusqu’ici», indique Leland.

Les Tigres disputent deux matchs sur la route en fin de semaine. Ça débute dès vendredi soir alors qu’ils seront de passage au AYR Motor Centre de Woodstock pour se mesurer aux Slammers. Samedi, les Tigres fouleront la glace du Civi Centre de Miramichi contre les Timberwolves.