Casey Fox a fait sa place chez les Wildcats

Fini le junior A, Casey Fox est maintenant un joueur de la LHJMQ à part entière.

Le patineur originaire d’Edmundston ne cesse d’épater depuis son rappel par les Wildcats de Moncton, le 9 janvier.

Il semble de plus en plus évident que le numéro 15 n’est pas juste là pour remplir un chandail, mais bien pour contribuer aux succès de son équipe.

On a eu une belle preuve de son talent et de sa fougue samedi soir, alors qu’il a réussi ses deux premiers filets dans le circuit Courteau.

Son deuxième du match allait d’ailleurs devenir le but qui a fait la différence, dans un triomphe de 4 à 3 sur les Saguenéens de Chicoutimi.

«C’était tout un feeling de marquer mes deux premiers buts dans la LHJMQ. Surtout que ça nous prenait ces deux points-là au classement. C’est plaisant de pouvoir contribuer puisque j’ai toujours été un joueur offensif», raconte le joueur de centre âgé de 19 ans.

Fox avait le temps de jaser puisque c’est un trajet d’autobus entre Shawinigan et Moncton qui l’attendait, dimanche soir, une petite balade d’une quinzaine d’heures.

«Quand je suis arrivé à Moncton, je ne voulais pas trop me stresser avec la production offensive. Je voulais juste bien jouer mon rôle défensif et essayer de museler la première ligne des autres équipes», souligne-t-il.

Mais ses responsabilités ont changé pour le match de samedi face aux Saguenéens.

«Comme on avait des suspensions (James Phelan et Alex Khovanov), il fallait que tout le monde en donne un peu plus. J’ai juste essayé de faire ma part», avance l’athlète de 5 pieds 11 pouces et 160 livres.

S’il a vécu plusieurs voyages avec les Western Capitals de Summerside dans le junior A, l’ancien des Canadiens de Fredericton (midget AAA) n’avait jamais encore vécu les longs périples de la LHJMQ.

«C’est dur sur le corps. On est pas mal tous brûlés. C’est pas mal calme dans l’autobus. Mais c’était notre dernier gros voyage au Québec», rigole-t-il.

Casey Fox affirme être descendu de son nuage, mais il avoue vivre une année de rêve.

«Je suis surtout soulagé. J’avais vraiment hâte de marquer mon premier but. Je peux maintenant dire que je peux suivre  le rythme dans ce calibre de jeu et que je suis un joueur de la LHJMQ.»

L’entraîneur-chef Darren Rumble a la gâchette rapide quand vient le temps de vanter sa recrue acadienne.

«Il a été toute une addition pour nous. Il est heureux d’être ici et ça parait. C’est réellement un plaisir de le diriger», mentionne-t-il

«C’est un joueur intelligent sur la glace, ce qui lui permet d’être efficace même en ne jouant pas régulièrement. C’est surtout un joueur à caractère défensif, mais il a un bon sens du jeu.»

Fox connaissait une bonne campagne dans le junior A, avec un dossier de 11-14=25 en 28 rencontres.

«Je l’adore depuis le premier jour du camp d’entraînement», poursuit Rumble.

«J’ai été renversé par sa connaissance du jeu. Il peut jouer dans toutes les situations. C’est un gars très fiable, que je peux envoyer sur la glace n’importe quand. Il a une attitude incroyable et il s’est rapidement adapté au reste du groupe.»