À la découverte du disc golf à Dieppe

Avis aux patrouilleurs en motoneige qui sillonneront les sentiers de Dieppe samedi: Ne vous inquiétez pas si vous apercevez des marcheurs qui se promènent dans le bois en tirant des frisbees à droite et à gauche. Ils ne sont ni perdus ni givrés, ce sont tout simplement des sportifs qui participent au premier tournoi de disc golf du Carnaval d’amitié de Dieppe.

Les organisateurs proposent aux carnavaliers une activité qui sort de l’ordinaire pour la 43e édition de cet événement annuel.

Ce sport, comme son nom l’indique, combine le frisbee et le golf.

Il existe pour le moment trois parcours au Nouveau-Brunswick, un à Fredericton, un à Sackville et un à Lakeburn (Dieppe).

Le disc golf aurait été inventé en 1926 à Bladworth, en Saskatchewan, par des enfants d’une école primaire.

Le premier parcours standardisé a été créé en Californie dans les années 1960.

Il existe une association professionnelle en Europe et on estime que le sport regroupe près d’un million d’adeptes à travers le monde.

Le championnat mondial de 2017 a eu lieu à Augusta, en Georgie.

Le sport est également en pleine expansion au Nouveau-Brunswick, mentionne Julie Bélanger, agente communautaire et adepte du disc golf.

«Depuis l’ouverture l’été dernier, le terrain de 18 trous est toujours achalandé. On a toujours beaucoup de monde sur le parcours. On est maintenant excité pour la suite cet hiver», explique-t-elle.

Julie Bélanger fait une démonstration de disc golf. – Acadie Nouvelle: Stépghane paquette

«On sait que c’est une activité que les gens aiment beaucoup. On a donc décidé de faire une journée complète de disc golf. En plus, cette journée se veut une collecte de fonds pour l’Association du disc golf des Maritimes. Ce sont eux qui organisent les championnats canadiens cette année.»

Les amateurs de Dieppe ont mis sur pied une ligue, qui donne rendez-vous aux adeptes chaque samedi, dans le boisé situé près du club garçons et filles de Lakeburn.

Pour cette première édition, les organisateurs souhaitent accueillir une trentaine de participants.

Le tournoi aura lieu le matin, alors que tout le monde a rendez-vous au parc Rotary de Saint-Anselme entre 14h et 22h.

Le grand public aura droit à une séance d’initiation à ce sport en pleine expansion un peu partout dans le monde.

«On a des paniers portatifs et on va les installer là. Les gens vont pouvoir toucher les disques, parce que ce ne sont pas des frisbees ordinaires. Ils vont aussi pouvoir l’essayer à travers des activités à défis», mentionne l’ancienne championne cycliste.

«Il y aura notamment un concours de «putting». On va aussi placer un panier de l’autre côté de l’étang et les participants pourront essayer de faire un trou d’un coup. Et comme le disc golf se pratique aussi la nuit, on va avoir de l’éclairage pour les paniers.»

Les participants seront divisés en catégories et des prix seront remis aux meilleurs.

L’agente communautaire, qui peut expédier son lancer de départ à plus de 100 verges, sera évidemment de  la partie.

«Je suis devenue une mordue. Tu n’a pas le choix de te vider la tête pour pratiquer ce sport. Ça se passe en plein air et tu peux amener la famille au complet. C’est accessible à vraiment tout le monde, les jeunes comme les gens plus âgés», raconte-t-elle.

«Ce que j’aime aussi, c’est que c’est un sport inclusif. Tu peux arriver sur un terrain n’importe où dans le monde et tu peux rencontrer plein de gens. Il y a aussi le fait que ce n’est pas dispendieux du tout. Tu as juste besoin d’un disque qui vaut 20$. Mais si tu deviens plus sérieux, tu peux en acheter de toutes les sortes, avec différentes qualités de plastique.»

Julie Bélanger espère que ce tournoi de disc golf deviendra un événement annuel à Dieppe.