«Nous assistons peut-être à la naissance d’un Olympien avec Jordan Henri»

C’est précédé d’une solide réputation de jeune guépard en pleine ascension que Jordan Henri se présentera aux Championnats canadiens d’athlétisme en salle Hershey U-20 et U-18, ce week-end, au Complexe sportif Claude-Robillard de Montréal.

Croyez-le ou non, l’athlète de Moncton est présentement l’unique coureur né pendant le nouveau millénaire au Canada à franchir la distance du 60m sous la barre des sept secondes. Son meilleur chrono est de 6s93c, exploit qu’il a d’ailleurs réalisé ce samedi à Oromocto.

Et ce n’est pas comme si c’était un coup de chance puisque cela fait déjà sept fois qu’il y parvient depuis le 25 novembre.

Inutile de vous dire, donc, qu’il ne faut pas trop cligner des yeux pour le voir passer.

Jordan Henri – Gracieuseté

Et puis… ah oui, avant de l’oublier, Jordan Henri n’est âgé que de 16 ans.

En fin de semaine, outre le 60m, Henri prendra également part aux épreuves du 200m, où il sera aussi le grand favori, et du relais 4x200m avec l’équipe d’Athlétisme Sud-Est (ASEA) sans la compétition U-18. Et c’est une chance pour les autres coureurs que le 300m n’est pas au menu parce que il est celui qui a présenté le meilleur chrono sur cette distance depuis le début de l’année.

«Je suis confiant», affirme Henri, qui détient en ce moment sept records provinciaux en salle et deux autres en plein air.

«Je m’en vais là-bas pour améliorer mes meilleurs temps. Pour le 60m, je crois que je peux courir sous la barre des 6s9c. Pour y avoir couru l’année dernière, c’est une piste rapide et c’est donc un endroit parfait pour y arriver.»

«Je crois aussi que je peux améliorer de beaucoup mon meilleur temps au 200m qui est de 22s62c. Cette semaine, à l’entraînement, je travaille surtout sur ma posture et ma technique avec mon entraîneur Steve LeBlanc. En fait, nous travaillons sur les petits détails», indique-t-il.

Justement, Steve LeBlanc ne tarit pas d’éloges à l’endroit de son protégé qu’il qualifie de bourreau de travail.

«Au même âge, il est définitivement en avance sur Michael LeBlanc qui a été notre meilleur sprinteur dans l’histoire de la province. En fait, nous sommes peut-être en train d’assister à la naissance d’un Olympien avec Jordan Henri», révèle Steve LeBlanc.

«Je ne sais pas ce qu’est son secret pour être aussi rapide, mais Jordan travaille chaque jour très fort pour s’améliorer, dit-il. Il possède une excellente accélération et il est aidé par sa grandeur. Il mesure déjà 6 pieds 2 pouces à seulement 16 ans. À long terme, à cause de sa taille, il est possible qu’il se spécialise davantage pour les épreuves de 200m et de 400m. On verra bien.»

En attendant, LeBlanc semble convaincu que Henri va établir de nouveaux standards dès ce week-end et pas seulement pour le 60m.

«L’autre jour, dans une course de 300m, nous l’avons chronométré à 22s1c au 200e mètre. En fin de semaine, je crois sincèrement qu’il puisse réussir un 200m en 21s7c ou 21s8c. C’est très possible. C’est du moins l’objectif», mentionne l’entraîneur qui sera à Halifax, ce week-end, en compagnie des athlètes de l’Université de Moncton.

«Je vais suivre ça à distance, mais avec beaucoup d’intérêt», ajoute l’entraîneur en riant.

Shelby MacIsaac vise le podium

Jordan Henri n’est pas le seul marchand de vitesse du Nouveau-Brunswick qui sera à surveiller au Complexe sportif Claude-Robillard. Chez les filles, Shelby MacIsaac en est une autre qui est en bonne position pour aller cueillir quelques podiums.

La jeune gazelle de Riverview, qui n’est âgée que de 14 ans, sera sur les lignes de départ du 60m U-16, ainsi que du 200m, du 400m, qui est sa spécialité, et du relais 4x200m dans la division U-18.

Joëlle Léger, de Dieppe, figure de son côté parmi les principales candidates pour se hisser sur l’une des marches du podium dans le 200m U-20, de même qu’au saut en longueur. Interrogée à ce sujet, elle a plutôt préféré parler du plaisir qu’elle aura à courir sans mentionner une seule fois le mot podium ou médaille.

«C’est probablement ma dernière compétition dans ce groupe d’âge et j’ai hâte de courir dans une nouvelle catégorie contre les meilleures athlètes. En fin de semaine, mes attentes sont d’avoir du plaisir et de donner mon 100%. J’aimerais aussi battre mon record personnel qui date déjà de deux ans. J’ai hâte de courir et j’ai également hâte de regarder la course des athlètes professionnels qui se déroulera en soirée, samedi», mentionne Léger.

Robyn Davis (400m, 800m), Isabelle Lemaire (3000m), Kyla Hughes (lancer du poids), Sophie Black (pentathlon), Tristan Morneault (3000m), Owen Enstrom (800m), Craig Thorne (60m haies), François Richard (1500m, 3000m), Samuel Bourque (lancer du poids), Marie-Pier Cloutier (60m haies, 60m), Alexandre Banks (800m, 1500m), Erin Vringer (1500m, 3000m) sont d’autres athlètes qui ont d’excellentes chances de se hisser sur l’une des marches du podium.

«Nous allons nous présenter à Montréal avec une équipe expérimentée malgré son jeune âge et très rapide, souligne le directeur général d’Athlétisme Nouveau-Brunswick, Gabriel LeBlanc. C’est une équipe spéciale que nous aurons là-bas. Nous croyons que cette équipe est en mesure d’aller chercher au moins 15 médailles en fin de semaine.»

Trente-sept athlètes de la province seront de la partie pour les deux journées de compétition.

 

Équipe junior (U-20): Garçons – Mickyle Welsh (60m, 200m), Kenneth McGovern (200m, 400m), Alexandre Banks (800m, 1500m). Filles – Marie-Pier Cloutier (60m, 60m haies), Joëlle Léger (200m, saut en longueur), Mira Alexander (200m), Robyn Davis (400m, 800m), Chelsey Underhill (400m, 800m), Kyla Hughes (lancer du poids), Sophie Black (pentathlon).

Équipe juvénile (U-18): Garçons – Jordan Henri (60m, 200m), Craig Thorne (60m, 60m haies), Camden Springer (400m), Max Mazerolle (400m, 800m), Jack Langille (800m, 1500m), François Richard (1500m, 3000m), Tristan Morneault (1500m, 3000m), Owen Enstrom (1500m), Yannick Boudreau (1500m, 3000m), Austin Wambold (triple saut), Samuel Bourque (lancer du poids), Michael Mitton (pentathlon). Filles – Caroline Gagnon (60m, 60m haies), Ashley Robinson-Grozik (60m, 200m), Shelby MacIsaac (200m, 400m), Janelle Allanach (200m, 400m), Érika Després (200m), Carys Jacobson (200m), Emily Trites (800m, 1500m), Erin Vringer (1500m, 3000m), Isabella Lemaire (1500m, 3000m), Émily Doucet (1500m), Allie Griffin (1500m, 3000m), Martha Yiridoe (saut en longueur), Annick Léger (saut en longueur, lancer du poids), Breanne Wesselius (saut en longueur).

Équipe midget (U-16): Garçons – Austin Wambold (60m), Owen Enstrom (800m). Filles – Shelby MacIsaac (60m), Carys Jacobson (60m), Érika Després (60m), Janelle Allanach (60m), Breanne Wesselius (60m, 800m), Émily Doucet (800m).