Les Wildcats perdent Mika Cyr et le match

Les Wildcats de Moncton ont perdu bien plus qu’un simple match de hockey samedi soir à Sydney. Ils ont également perdu un de leurs meilleurs joueurs.

La saison de l’Acadien Mika Cyr est peut-être terminée.

Le rapide attaquant a été victime d’une fracture de la clavicule en première période, une blessure qui le tiendra à l’écart du jeu pour une période d’au moins six semaines, probablement plus.

Pour une deuxième fois cette année, l’entraîneur-chef Darren Rumble devra trouver une façon de se passer de son joueur étoile et jongler avec ses trios.

Comment qualifie-t-il la perte de son numéro 24? «Immense», répond-il.

«Je ne pense pas qu’il sera prêt pour le début des séries. Son départ laisse un grand trou dans notre équipe. Mika est un de nos meilleurs jours. Un autre gars va devoir prendre les bouchées doubles pour compenser.»

Cyr connaissait une bonne saison, comme l’indique son dossier de 21-19=40 en 44 rencontres.

Il sort la cassette, mais on sent que le pilote des Wildcats est réellement affecté par la perte de son joueur étoile.

«Je me sens triste pour lui. Il n’a vraiment pas eu de chances cette saison. Espérons que ce sera sa dernière blessure sérieuse dans le junior.»

Cyr n’est pas le seul qui manquera à l’appel lors du prochain match (mercredi face au Titan d’Acadie-Bathurst).

«(Alexander) Khovanov est parti pour la semaine (il participera à un tournoi avec l’équipe russe) et il va manquer les trois prochaines parties. J’aurai donc de sérieux casse-têtes pour un bout de temps», souligne-t-il.

Le défenseur Jonathan Aspirot reconnaît que l’absence de Mika Cyr fera mal.

«C’est une grosse perte parce que Mika est une grosse partie de l’équipe. C’est dommage, mais on devra trouver une façon de jouer sans lui», mentionne le numéro 18 des Wildcats.

«On a plusieurs bons joueurs qui peuvent faire le travail. Il va falloir redoubler d’efforts pour compenser.»

Sans l’Acadien, Moncton a semblé manquer de munitions face aux Screaming Eagles, samedi, dans un revers de 5 à 2.

«Nous avons joué un bon match, mais je dirais que nous n’avons pas eu assez de chances de qualité», note Darren Rumble.

«Notre avantage numérique a de plus terminé la soirée avec une fiche de 0 en 5. Un petit but en supériorité numérique aurait pu faire une grosse différence.»

C’est donc sans un soldat de première qualité que les Wildcats vont tenter de se battre au cours des prochaines parties.

«Les trois prochaines rencontres seront cruciales pour nous parce que nous allons affronter quelques-unes des meilleures équipes de la ligue en Acadie-Bathurst (mercredi), Halifax (vendredi) et Rimouski (dimanche)», mentionne Darren Rumble.

Tout ça sans Mika Cyr…