Annie Mazerolle est la boxeuse de l’année au Canada

Annie Mazerolle est la boxeuse de l’année au Canada selon la National Boxing Authority (NBA), qui a procédé en fin de semaine à la remise de ses prix annuels. Elle remporte ainsi le prix Art-Hafey.

«Je suis très honorée de recevoir cet honneur, dit-elle. La boxe est ma passion et j’y mets beaucoup d’effort. En fait, ma vie consiste à jongler entre mes nuits de travail, mon entraînement et mon fils.»

«D’être reconnue de cette façon par la NBA est incroyable. Je suis reconnaissante. Bien sûr, il y a eu quelques bosses le long de la route et beaucoup d’heures passées à l’écart de la famille parce que j’étais la salle de gym. Mais malgré tout ça, je ne suis pas près d’en finir. Je n’ai pas encore fini de montrer ce dont je suis capable», mentionne la boxeuse de Saint-Ignace.

L’ancienne championne canadienne chez les amateurs a livré quatre combats en 2017. Elle en a remporté trois et subi un revers par décision partagée, le 27 mai à Fredericton, face à Claire Hafner. Un résultat qu’elle a d’ailleurs corrigé en triomphant de la même Hafner, en août, à Shediac. Elle a de plus triomphé de Maria Jose Velis en avril, à Bouctouche, ainsi que de Martha Patricia Lara Gaytan, en décembre, à Moncton.

Chez les hommes, le titre de boxeur de l’année a été remis au poids lourd Adam Braidwood, de la Colombie-Britannique.

Braidwood, un ancien joueur des Eskimos d’Edmonton dans la Ligue canadienne de football, a remporté ses cinq duels par K.O en 2017.