Un tournoi éliminatoire chaudement disputé… devant de petites foules

Rien n’est encore joué dans la Ligue de hockey senior Nord-Est, et pourtant, les amateurs de hockey se font toujours tirer l’oreille.

Il y a congestion au classement des trois équipes à mi-parcours du tournoi à la ronde éliminatoire.

Les Hawks d’Elsipogtog (3-3) sont pour l’instant en tête, mais ils ont disputé deux rencontres de plus que leurs adversaires.

Les JC’s de Bouctouche et les Acadiens de Memramcook suivent avec un dossier identique de 2-2.

«Ce n’est pas évident d’avoir des séries à trois équipes», convient le directeur gérant des Acadiens de Memramcook, Barry Bezeau.

«C’est même très difficile parce que tu rencontres toujours les mêmes équipes. Ce n’est pas facile pour la motivation des joueurs, mais aussi des amateurs. Ce n’est pas évident de les garder intéressés avec trois équipes, même si on a du hockey de très gros calibre.»

À Memramcook, on a attiré en moyenne environ 125 spectateurs par match cet hiver.

Ce n’est évidemment pas assez pour faire des frais.

Une chance que l’équipe a pu compter sur l’aide de ses commanditaires pour passer à travers.

Selon lui, le fait d’avoir seulement trois équipes est en partie responsable de ce désintéressement des amateurs de hockey.

«Si on avait un minimum de cinq équipes dans la ligue, c’est certain que ce serait plus intéressant pour tout le monde», admet-il.

«Les foules ont diminué partout dans notre coin. Memramcook et Elsipogtog n’attirent pas des grosses foules. C’est toujours Bouctouche qui attire le plus de gens, mais c’est en baisse là aussi.»

Le grand patron des Acadiens mentionne aussi que le manque de constance dans l’application des règlements peut avoir un impact négatif sur le développement du circuit.

«Toutes les ligues autour de nous sont en pleine expansion, alors que nous diminuons le nombre d’équipes. Il y a quelque chose que nous ne faisons pas bien quelque part.»

Barry Bezeau cite en exemple la question d’un joueur illégal des Stallions la saison dernière, qui n’avait finalement pas été sanctionnée.

«Si on avait eu de la constance dans nos décisions, peut-être qu’on n’en serait pas là. Je ne sais pas si ça fait partie de la débandade totale de notre circuit.»

Mais il laisse le bénéfice du doute aux dirigeants du circuit et il dit espérer que le protêt logé par les Acadiens au terme de leur revers de 9 à 2 contre Bouctouche dimanche donnera quelque chose.

L’équipe allègue que les JC’s ont utilisé un joueur pour diriger l’équipe, ce qui n’est pas permis selon le règlement.

«Dans le passé, le même genre de situation a été mal géré. Je ne sais même pas si ça vaut la peine de dépenser du temps et de l’énergie pour ça», soupire-t-il.

Le prochain match du tournoi éliminatoire aura lieu à Memramcook, alors que les Acadiens accueilleront les JC’s.

Le gagnant de cette rencontre pourrait prendre une sérieuse option sur une participation à la grande finale.