EXCLUSIF – Après Ricky et Peter, au tour d’Alexandre Jacob d’être un Aigle Bleu

Il y aura un troisième membre de la famille Jacob avec les Aigles Bleus de l’Université de Moncton l’hiver prochain!

Après son père Ricky et son oncle Peter, c’est maintenant au tour d’Alexandre Jacob d’enfiler l’uniforme bleu et or.

L’attaquant du Blizzard d’Edmundston (junior A) a confirmé mercredi qu’il avait décidé d’opter pour l’équipe de Judes Vallée pour la saison 2018-2019.

«C’est ma dernière année dans le hockey junior, et après ça, je me suis dit que ça me tentait de jouer à Moncton», raconte-t-il avec entrain.

«J’ai été à Chicoutimi et à Edmundston, deux très belles expériences, mais j’aimerais rester chez-nous la saison prochaine. J’avais le goût d’être avec mes amis à l’université, et jouer à la maison, c’est toujours plaisant.»

Le numéro 22 du Blizzard a déjà un pied dans la porte, lui qui a déjà amorcé ses études universitaires en gestion du sport, loisir et tourisme cette année.

«Mon père et mon oncle ont déjà joué là, c’est un peu comme une tradition familiale. J’ai toujours eu ça derrière la tête. J’ai souvent été voir des parties des Aigles Bleus avec mon père quand j’étais plus jeune», se souvient-il.

Le patineur de 5 pieds 7 pouces et de 150 livres se dit emballé à l’idée de porter l’uniforme du Bleu et Or.

«C’est un véritable privilège de jouer avec les Aigles Bleus. Ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir ce logo sur la poitrine. J’ai travaillé fort pour me rendre là et je suis vraiment content.»

L’ancien des Wildcats de Moncton et des Saguenéens de Chicoutimi dans la LHJMQ sait très bien que la marche est très haute entre le junior et le niveau universitaire.

Il a donc l’intention de s’y préparer en conséquence.

«Tout est un cran plus élevé, la vitesse, l’exécution et l’aspect physique du jeu. Il faudra que je m’entraîne beaucoup cet été pour prendre un peu de poids et de force», avance le Dieppois âgé de 20 ans.

Le rapide joueur de centre a des objectifs plutôt modestes pour sa première saison dans le circuit universitaire.

«Je veux d’abord bien m’adapter au hockey universitaire. Ce serait un bon but à viser. Je ne m’attends pas à faire des miracles l’année prochaine à ma saison recrue. Ça va être difficile au début, mais c’est un défi que j’accepte avec joie.»

Alexandre Jacob n’est pas du tout inquiet à l’idée de se joindre à une équipe qui a passé l’hiver 2017-2018 dans la cave du classement du Sport universitaire de l’Atlantique.

«Je pense que l’équipe devrait déjà être meilleure la saison prochaine. Sauf que pour le moment, toute mon attention est portée sur le Blizzard. Je veux terminer ma carrière junior en gagnant un championnat.»

Le joueur acadien connaît toute une saison à Edmundston, lui qui occupe présentement le sixième rang des meilleurs pointeurs du circuit avec un dossier de 16-46=62 en 45 rencontres.

Jacob se joint à un groupe de recrues qui comprend le gardien Étienne Montpetit, les défenseurs Alexandre Bernier, Vincent Lanoue, Olivier Desjardins et Tobie Paquette-Bisson, de même que l’attaquant Maxime St-Cyr.