Le Blizzard se montre prudent devant Miramichi

Le Blizzard d’Edmundston a terminé la saison 2017-2018 avec 24 points d’avance sur les Timberwolves de Miramichi au classement de la division nord de la Ligue de hockey junior des Maritimes. On sent pourtant une grande prudence et un grand respect dans les propos de l’entraîneur-chef Ryan Salvis à l’aube de la première série éliminatoire de l’histoire de l’équipe.

C’est probablement la longue expérience de l’ancien joueur professionnel qui lui dicte cette modestie bien réelle.

Il sait très bien qu’une série se gagne sur la patinoire et non dans les pages de statistiques.

Et comme il s’agit des premiers pas du Blizzard dans «la vraie saison», pas question de pécher par excès de confiance en regardant trop loin en avant.

«Quand on regarde cette équipe, on constate qu’ils ont une attaque de premier plan (162 buts marqués en 50 rencontres soit une moyenne de 3,24 par rencontre) et deux gros défenseurs (David Comeau et Mitchell Kreis). Cela dit, nous avons remporté nos trois dernières parties contre eux cette saison», mentionne le pilote recrue.

Au total, le Blizzard a présenté un dossier de 4-1-1 (donc 9 points sur 12) contre son adversaire de la capitale provinciale des Irlandais.

«Avec le groupe que nous avons, je pense que si nous simplifions les choses au maximum et qu’on essaie de ne rien forcer, ça devrait être une belle recette pour avoir du succès», ajoute Salvis.

Comme c’est le cas de la plupart des équipes en séries, le Blizzard va éviter la dentelle inutile.

«On devra mettre des rondelles derrière leurs défenseurs dans le fond de leur zone et se servir de notre physique en échec-avant. Nous devons rendre la vie de leurs défenseurs misérable», indique l’entraîneur-chef.

«Il faudra aussi éviter de se lancer continuellement en attaque. S’il y a une ouverture, nous allons laisser aux gars le feu vert pour faire preuve de créativité, mais s’il n’y a pas de jeu, il faudra éviter de forcer les choses.»

Selon lui, ses joueurs sauront éviter les excès de confiance face à une équipe coriace, particulièrement devant ses partisans.

«La majorité des matchs contre eux ont été serrés. Je ne pense pas que personne dans ce vestiaire va les prendre à la légère. Je pense aussi que nos vétérans font un bon travail pour préparer les jeunes aux séries. Il n’y a aucune raison pour nous de faire preuve de complaisance à ce point-ci de la saison.»

La formation brayonne écrira une page d’histoire avec cette première série éliminatoire. Ryan Salvis affirme que tout  le monde dans le vestiaire en est conscient.

«On doit le prendre comme une motivation. On sait que toutes les parties locales vont être jouées à guichet fermé et que l’atmosphère va être incroyable. On doit prendre avantage de tous ces facteurs», souligne-t-il.

«Le message aux joueurs est clair: nous avons connu une saison régulière exceptionnelle (une fiche de 36-10-4-0 et le championnat du calendrier régulier), mais nous n’avons encore rien accompli.»

Le premier match de cette série quatre de sept sera présenté vendredi soir au Centre Jean-Daigle à compter de 19h30.

Tous les billets sont vendus pour cette rencontre historique.

Prix de la LHM: le Blizzard blanchi

Malgré la saison exceptionnelle qu’il a connue, le Blizzard d’Edmundston a été complètement blanchi des prix annuels remis par la LHM.

La liste des gagnants comprend TJ Shea, des Western Capitals de Summerside (joueur de l’année et champion pointeur), Mitchell Kreiss, des Timberwolves de Miramichi (défenseur par excellence), Dominik Tmej, des Western Capitals de Summerside (gardien de l’année), Campbell Pickard, des Bearcats de Truro (joueur ayant démontré le plus de caractère), Jordan Spence, des Western Capitals de Summerside (recrue de l’année), Laurie Barron, des Mariners de Yarmouth (entraîneur de l’année), ainsi que Kevin Resop et Alec MacDonald, des Bearcats de Truro (meilleur duo de gardiens).

Par contre, l’équipe de Ryan Salvis peut se consoler avec plusieurs nominations au sein des deux équipes d’étoiles.

La première formation comprend le gardien Dominik Tmej (Summerside), les arrières Mitchell Kreiss (Miramichi) et Pierre-Luc Lurette (Campbellton) et l’ailier droit TJ Shea (Summerside).

Il y a égalité au centre entre Jordan King (Amherst) et Campbell Pickard (Truro), ainsi qu’à l’aile gauche avec Kyle Ward (Edmundston) et Brodie Macarthur (Summerside).

L’équipe des recrues comprend le gardien Cole McLaren (Valley), les défenseurs Jordan Spence (Summerside), de même que le duo des Bearcats formé de Curtis Heffernan et Jack McGovern (à égalité).

La formation de rêve compte aussi l’ailier gauche Maxime Grandmaison (Edmundston), l’ailier droit Brent Broaders (Yarmouth) et le centre Liam Leonard (Edmundston).