Senior Nord-Est: des changements dans la mire de Roger Brun

La Ligue de hockey senior Nord-Est n’a pas un pied dans la tombe. Même si le circuit a terminé l’année 2017-2018 avec seulement deux équipes – les Hawks d’Elsipogtog et les JC’s de Bouctouche -, le président Roger Brun parle d’une véritable renaissance pour la saison prochaine.

Les changements qu’il proposera à ses partenaires sont nombreux.

On parle notamment de la fin des salaires payés aux joueurs. Il propose plutôt une forme de partage des revenus entre les équipes à la fin de la saison.

Il ne sera plus possible non plus d’acheter des joueurs provenant de l’extérieur du territoire des équipes. On misera entièrement sur les joueurs locaux, un peu comme c’est le cas présentement dans la Ligue de hockey senior Acadie-Chaleur.

Roger Brun dit réaliser que le calibre du jeu sera probablement moins relevé, mais affirme que c’est la seule solution pour sauver le hockey senior dans le sud de la province.

Le président de la LHSNE, Roger Brun, a remis à Rankyn Campbell, des Hawks d’Elsipogtog, le titre de joueur par excellence des séries. – Gracieuseté

«On doit faire beaucoup de changements si on veut avoir une ligue. La première étape sera de rencontrer des gens de différentes régions», explique-t-il.

«On veut des équipes à Bouctouche, à Elsipogtog, à Memramcook, à Shediac/Cap-Pelé, à Sackville/Amherst, à Petitcodiac/Sussex et à Riverview/Salisbury. On sait qu’il y a beaucoup de bons joueurs de hockey dans ces régions», avance Roger Brun.

Le président en sera à sa septième et dernière année à la barre du circuit senior et il entend bien laisser derrière lui une ligue en santé.

«L’idéal serait d’avoir cinq équipes, même si ce serait viable avec quatre. On veut aussi restructurer les finances des équipes. La clé est qu’on veut que personne ne perde de l’argent.»

Mais pour procéder de cette façon, il aura besoin de la collaboration de toutes les formations.

«L’argent serait mis dans une cagnotte qui serait séparée à la fin de l’année selon le nombre de parties jouées par chaque joueur. Ce serait un peu comme une coopérative», mentionne Roger Brun.

Le seul hic dans cette formule, c’est que plusieurs hockeyeurs vont se retrouver le bec à l’eau.

«Ce qui est malheureux, c’est que des joueurs qui jouent dans notre circuit depuis cinq ans, par exemple ceux de Moncton, ne pourront plus techniquement jouer dans notre ligue. Le territoire de Moncton, comme plusieurs autres, est neutre. Il n’appartient à personne. Mais c’est la seule façon de contrôler les finances des équipes», constate le président, qui souhaite maintenant que ses futurs partenaires partageront cette vision des choses.

«Si tu n’as pas de joueurs de la région, les gens n’appuieront pas les équipes. L’autre avantage est que ça ne prendra pas une fortune pour gérer une équipe. On sait qu’ailleurs dans la province, il y a encore des équipes qui paient du gros argent aux joueurs, mais on ne veut plus embarquer là-dedans.»

Les Hawks d’Elsipogtog, qui ont pris la mesure des JC’s de Bouctouche en six rencontres en finale, vont représenter la ligue au prochain tournoi de la Coupe Allan, qui aura lieu à Rosetown, en Saskatchewan, du 9 au 14 avril.

Les champions disputeront leur premier match le 10 avril, en affrontant le Thunder de South East Prairie.