L’Armada ne laisse aucune chance aux Wildcats

Si quelqu’un a une idée comment vaincre l’Armada de Blainville-Boisbriand, vous êtes priés de contacter le bureau des Wildcats de Moncton.

La machine de hockey blanche et noire n’a laissé aucune chance à son adversaire dans une victoire à sens unique de 7 à 1, mardi soir devant une foule très silencieuse au Colisée de Moncton.

Le gain permet à l’Armada de se donner une avance de 3-0 dans la série quarts de finale de la LHJMQ.

Alexandre Allain (8e), Alexander Katerinakis (3e), Mathieu Boissonneault (1er), Joël Teasdale (3e), Drake Batherson (4e), Alex Barré-Boulet (8e) et Anthony Poulin (1er) ont réussi les buts des gagnants.

Justin Lazure (1er) a ruiné le jeu blanc de MIkhail Denisov avec trois petites secondes à écouler au match.

Une poussée de trois buts sans riposte en deuxième période a mené l’Armada vers la Terre promise.

Après 40 minutes de jeu, les visiteurs menaient 31-6 au chapitre des tirs au but.

Les commentaires de Darren Rumble étaient donc prévisibles après la rencontre.

«C’est comme si on venait de subir une intervention chirurgicale de 160 minutes», lance-t-il, faisant allusion aux trois raclées de son équipe dans la série.

«Ils n’ont pas terminé au premier rang du classement général pour rien. C’est une équipe qui ne fait pas d’erreurs et qui n’arrête jamais de travailler», ajoute un entraîneur-chef complètement abattu.

Pense-t-il que son équipe a une chance d’éviter l’élimination mercredi?

«On ne peut pas penser comme ça. On doit essayer de gagner les cinq premières minutes, et ensuite la première période. Et ainsi de suite. On doit juste aller chercher des petites victoires.»

Son homologue état également très calme, malgré la victoire écrasante de son équipe.

«On a bien amorcé le match. On avait des jambes et une bonne attitude», explique Joël Bouchard, qui préfère attendre avant d’enterrer définitivement son adversaire.

«Je m’attends à ce qu’ils (les Wildcats) sortent très fort mercredi. Ils vont certainement jouer avec l’énergie du désespoir.»

Pas question non plus de parler de domination complète.

«On n’est pas parfait. On a fait quelques erreurs. Mercredi, on a un travail à faire et les Wildcats aussi», mentionne-t-il.

Le match a très mal commencé pour les locaux, alors qu’Alexandre Allain a profité d’un cafouillage pour déjouer Mark Grametbauer dès la quatrième minute.

Tout le monde dans le Colisée savait que ce serait une autre soirée très longue pour l’équipe locale.

Les Wildcats feront donc face à l’élimination mercredi soir, alors que l’Armada tentera de passer le coup de balai à son adversaire.

Si les Wildcats devaient l’emporter, la cinquième rencontre de cette série quatre de sept serait présentée au Centre Aitken de Fredericton vendredi soir, puisque le Colisée ne sera pas disponible.