L’Armada achève les Wildcats

La belle aventure des Wildcats de Moncton en 2017-2018 est terminée.

L’Armada de Blainville-Boisbriand a mis un terme à la saison de l’équipe de Darren Rumble, avec une victoire de 8 à 3 acquise vendredi soir au Centre Aitken de Fredericton.

L’équipe «hôtesse» a bataillé jusqu’au bout, mais la puissance de l’Armada n’a fait aucun doute.

Drake Batherson (9e et 10e), Mathieu Boissonneault (2e), Alexander Katerinakis (4e et 5e), Samuel Bolduc (1er), Thomas Ethier (4e) et Joël Teasdale (5e) ont touché la cible pour les gagnants.

Alexander Khovanov (3e), Simon Le Coultre (2e) et James Phelan (9e) ont riposté pour les perdants.

Darren Rumble a tout tenté en retirant son gardien avec 11 minutes à faire, mais sans succès.

L’Armada remporte donc cette série quart de finale quatre de sept 4-1.

À quelques pas du vestiaire, l’entraîneur-chef des Wildcats se disait fier de l’effort de ses joueurs.

«Si tu m’avais dit qu’on réussirait la troisième plus grosse surprise de l’histoire de la LHJMQ avant les séries (31 points ont séparé Moncton et Rimouski en saison régulière), j’aurais signé immédiatement.», image-t-il.

«On a échangé les chances de marquer avec eux en première période, mais on n’a pas pu trouver le fond du filet. James Phelan, Daniil Miromanov et Jeremy McKenna ont raté des filets ouverts. Je dirais même qu’on a eu l’avantage du jeu au cours des deux premières périodes», poursuit-il.

«Le pointage ne reflète pas vraiment l’allure du match. Nous avons retiré notre gardien à quelques reprises pour tenter de provoquer des choses en fin de match. Je suis quand même fier de mes gars. Ils n’ont jamais cessé de travailler et ils ont tout donné.»

L’Acadien Casey Fox parlait aussi d’un effort sans relâche.

«C’est une défaite difficile à avaler. On s’attendait à sortir notre meilleur match de la série, mais ce n’est pas ce qui est arrivé. On a eu l’avantage dans les tirs au but, mais on a raté trop de chances», mentionne le numéro 15 des Wildcats.

Jeremy McKenna avait aussi les yeux rougis en sortant du vestiaire.

«On a donné tout ce qu’on avait», avance-t-il d’une voix à peine audible.

«Ça fait très mal présentement, mais je suis que lorsqu’on va regarder en arrière, on va être très fier de notre saison.»

Malgré leur élimination, les Wildcats garderont de bons souvenirs de leur campagne, particulièrement des séries.

Après avoir bouclé le calendrier régulier au 14e rang, Moncton (27-33-5-3, 62 points) a causé toute une surprise en éliminant l’Océanic de Rimouski (42-17-6-3, 93 points) en sept rencontres.

Pour les défenseurs Daniil Miromanov, Nicholas Welch et l’attaquant James Phelan, il s’agissait d’un dernier match en carrière dans la LHJMQ. Les trois ont d’ailleurs terminé la rencontre sur la glace, un beau geste de l’entraîneur-chef Darren Rumble.