Ringuette: l’Attack en finale du championnat canadien!

Avant que ne s’entame le Championnat canadien de ringuette senior à Winnipeg, les joueuses de l’Attack de l’Atlantique ont fait savoir dans nos pages qu’elles avaient pour objectif de terminer sur le podium et de préférence sur la plus haute marche. De la façon que les filles de l’entraîneur Gilles Proulx ont survolé la ronde préliminaire, il faut croire qu’elles étaient encore plus affamées qu’elles ne le laissaient entendre.

L’Attack a terminé la ronde préliminaire avec le meilleur dossier des huit équipes en lice, soit six victoires et un revers. Leur seule défaite aura été aux mains du RATH de Calgary au compte de 4 à 3.

Vendredi après-midi, l’équipe s’est assurée d’une place en finale en défaisait l’Intact du Manitoba par la marque de 10 à 7.

Jenny Snowdon (4-2), Martine Caissie (3-0) et Jocelyne Landry (1-5) ont été les grandes vedettes offensives de cette rencontre que l’équipe a dominée de bout en bout, particulièrement dans les deuxième et troisième quarts.

Kelly Snowdon (1-1) et Dominik LeBlanc (1-1) ont également trouvé le fond du filet dans le triomphe. Renée Richard et Joëlle Proulx ont été crédité de deux mentions d’aide chacune.

Amber Biebrick a été la meilleure attaquante de l’Intact avec trois buts.

Pour l’Attack, il s’agira d’une deuxième participation consécutive à la grande finale. Il y a un an, l’Atlantique s’est inclinée 6 à 5 dans le match ultime face aux Turbos de Cambridge, pour qui il s’agissait d’un troisième titre d’affilée.

«Nous avons goûté à l’argent l’an dernier et cette année c’est l’or que nous voulons, s’est exclamée la vétérane Josée Doiron. Depuis notre défaite de mardi soir contre Calgary, nous jouons notre meilleure ringuette de la saison. Je dirais même que nous jouons encore mieux que l’an dernier. La confiance qu’on retrouve dans l’équipe actuellement est incroyable.»

«Les filles ont été extraordinaires toute la semaine, affirme Gilles Proulx. J’avais un peu peur avant de m’en venir ici, mais les filles ont su élever leur jeu. Que ce soit devant les buts, en défensive ou en attaque, je suis on ne peut plus satisfait. Ce que je retiens, c’est que nous jouons vraiment en équipe. Sans notre jeu d’équipe, nous ne serions pas là, c’est certain. Tous les clubs sont bons ici. Tu n’as qu’à voir le nombre de prolongations qu’il y a eu. Avec un peu de chance, les équipes avec des fiches perdantes auront eu des fiches gagnantes.»

L’Attack affrontera en finale le gagnant de la demi-finale qui opposera les éternels Turbos de Cambridge et le WAM! d’Edmonton. Les deux équipes s’affrontaient tard hier soir. En ronde préliminaire, l’Attack a eu raison des Turbos 6 à 4 et du WAM! 7 à 5.

«Les Turbos sont une équipe avec beaucoup d’expérience, alors que le WAM! possède beaucoup de vitesse. Je dirais même que c’est l’équipe la plus rapide du tournoi avec Calgary», mentionne Proulx.

Pour sa part, Doiron concède que le WAM! est rapide, mais pas autant que l’Attack. Elle croit aussi que la profondeur du club va faire la différence.

Une Acadienne, c’est vite en maudit, lance-t-elle en riant.

Puis, plus sérieusement, elle ajoute: «Honnêtement, nous n’avons pas vraiment de préférence entre les Turbos et le WAM!. Ce sont deux très bonnes équipes. Mais c’est certain que nous allons être dans les gradins ce soir (vendredi) pour les étudier».

Notons que Martine Caissie a été la meilleure buteuse et pointeuse de la ronde préliminaire avec 17 buts et 29 points en sept duels. Jenny Snowdon figure elle quant à elle au quatrième échelon avec 23 points, dont 13 buts. Devant les buts, Karine Doiron a affiché le deuxième meilleur taux d’arrêt à ,895.

Les formations U-16 et U-19 éliminées

Malgré leur excellente ronde préliminaire respective, les formations U-16 et U-19 du Nouveau-Brunswick reviendront finalement à la maison bredouilles. Les deux équipes ont subi l’élimination en quart de finale dans leur groupe d’âge respectif, vendredi matin, aux Championnats canadiens de ringuette présentés à Winnipeg.

Équipe Nouveau-Brunswick U-16, pourtant invaincue au premier tour avec un dossier de six gains en autant de parties, s’est fait sortir par l’Ontario par la marque de 5 à 4 en prolongation.

C’est un but d’Emma Kelly à la 147e seconde en surtemps,son troisième du match, qui aura fait la différence. L’autre vedette de l’Ontario a sans aucun doute été la gardienne Katrina Tremblay qui a effectué 39 arrêts.

Amy Green (1-3), Alexane Dupuis (1-1), Frances Winters et Chloé Gaudet ont été les buteurs des représentantes du Nouveau-Brunswick. Ayssa Carbin a réalisé 26 arrêts dans le revers.

En ce qui concerne la division U-19, Équipe Nouveau-Brunswick a vu son parcours se terminer par un revers à sens unique de 9 à 1 contre le Manitoba.

Jesika-Pascale Savoie a été l’unique buteuse du Nouveau-Brunswick. Ashley Legacy et Amélie Duguay ont partagé le travail devant le filet.