Mika Cyr et Casey Fox: des saisons à l’opposé

Les deux Acadiens des Wildcats de Moncton ont vécu une saison 2017-2018 complètement différente. L’un l’a terminé sur une belle note, alors que l’autre a fini la campagne en habit et cravate.

Les deux amis d’enfance en ont vécu des péripéties cet hiver.

Casey Fox a passé la première moitié de saison dans le junior des Maritimes (avec les Aces de St. Stephen) et rien ne semblait indiquer qu’il allait avoir sa chance dans la LHJMQ.

Mais coup de théâtre! Après les nombreuses transactions effectuées par la haute direction des Wildcats, le patineur âgé de 19 ans reçoit l’appel qu’il souhaitait tant.

Mieux encore, son rôle a constamment évolué au sein de l’équipe de Darren Rumble en raison de plusieurs blessures.

Quand les Wildcats se sont fait sortir des séries par l’Armada de Blainville-Boisbriand, il évoluait même sur le deuxième trio de l’équipe, en compagnie d’Anderson MacDonald et d’Adam Capanelli.

Mika Cyr, lui, a connu une campagne exactement à l’opposé.

Le joueur de centre âgé de 18 ans a connu un début de saison canon au sein d’un trio complété par Jakob Pelletier et Jeremy McKenna.

Avant de subir une blessure à la cheville avant les Fêtes, il produisait au rythme d’un point par match sur la première unité offensive de l’équipe.

Avec une quinzaine de rencontres à disputer en saison régulière, le numéro 24 a subi une fracture de la clavicule.

C’est donc en spectateur qu’il allait vivre la fin de saison et les séries éliminatoires.

Pour un gars qui bouffe du hockey, il s’agit du pire des supplices.

«Oui, j’ai eu un bon début de saison, mais je suis déçu de la façon dont ça s’est terminé. On dirait que j’ai oublié ces bons moments à cause des blessures que j’ai eues encore cette année», souligne Cyr.

Selon lui, ses blessures seront chose du passé au prochain camp.

«Je peux déjà m’entraîner. Quand ce sera guéri à 100%, je vais revenir encore meilleur», promet le patineur de Sainte-Anne-de-de-Madawaska.

Même si ses plans ont été contrecarrés, il n’a jamais perdu son optimisme et sa bonne humeur.

«Quand on a gagné le match numéro sept à Rimouski, j’étais un des plus contents. J’étais fier pour les gars. Ils ont assez travaillé fort et ils méritaient de gagner», avance-t-il.

Pour Mika Cyr, la saison 2018-2019, ça commence dès qu’il sera rétabli.

«Je vais m’entraîner comme un fou. Je vais être une machine l’an prochain quand je vais arriver au camp d’entraînement. Je vais encore me prouver et je vais encore faire ma place dans l’équipe s’il le faut.»

À l’autre bout du spectre, Casey Fox parlait de la plus belle saison de sa jeune carrière.

«Je remercie l’organisation des Wildcats de m’avoir donné cette chance. Ce fut vraiment une belle expérience. J’ai vécu une de mes plus belles années dans le hockey», affirme le joueur originaire d’Edmundston.

«C’est sûr que des blessés comme Jakob Pelletier et Mika Cyr, ça nous a fait mal. Mais j’en ai profité. L’entraîneur m’a fait confiance et j’ai eu pas mal de temps de glace.»

Le sympathique athlète ne sait pas encore ce que l’avenir lui réserve, mais il sera prêt à faire face à la musique.

«Si les Wildcats veulent que je revienne (comme joueur de 20 ans), je serai au camp. Ça va être une saison très importante pour moi pour me préparer pour le hockey universitaire.»