Victoire historique de l’Attack!

«On attendait ce moment depuis sept ans.»

Gilles Proulx n’en finissait plus de sourire, samedi soir à Winnipeg.

L’entraîneur-chef de l’Attack de l’Atlantique avait peine à réaliser que son équipe venait de remporter son premier championnat de la Ligue nationale de ringuette.

Après la cruelle défaite de 6 à 5 contre les Turbos de Cambridge l’an dernier en finale, ce triomphe de 5 à 3 aux dépens du WAM! d’Edmonton mettait fin à une longue attente de sept saisons.

«Je suis un peu émotif ce soir parce que je travaille pour ce titre depuis sept ans», a-t-il souligné, quelques instants après cette victoire historique.

«Les filles ont tout donné cette semaine. Elles ont bien joué contre une très forte opposition», ajoute-t-il.

Proulx avait raison de célébrer puisque son équipe a connu un parcours presque sans failles durant ce championnat national.

«Au début de l’année, notre objectif était de monter sur le podium et de rafler l’or. On l’a réalisé», clame le pilote acadien.

«On a travaillé fort durant tout l’hiver en groupe et on a eu un engagement de toutes les filles. Edmonton avait une bonne équipe et notre jeu défensif a fait la différence. Notre gardienne Karine Doiron a été très solide devant son filet», poursuit-il.

La portière de l’Attack rayonnait avec sa médaille d’or autour du cou.

«C’est spécial. Il y a longtemps que nous attendons ce moment. Les filles ont très bien joué devant moi», raconte Doiron.

«J’ai eu la chance de bien voir les lancers et je me sentais en confiance en entrant dans la partie. Je pense que cette confiance a eu un impact sur les autres joueuses», mentionne la gardienne de l’Attack.

L’attaquante Martine Caissie savourait aussi le moment.

«On a donné tout ce qu’on avait et on la voulait cette victoire», indique celle qui a été choisie joueuse par excellence de la finale.

«Je dois remercier mes compagnes de trio pour ce bel honneur. Elles m’ont fourni des belles passes et j’ai pu prendre des bons tirs au but. Nous avons aussi bien contrôlé le jeu lors de nos avantages numériques», ajoute-t-elle.

Les filets des championnes 2018 ont été l’oeuvre de Jenny Snowdon (un tour du chapeau), Martine Caissie et Britney Snowdon.

Caissie a aussi ajouté trois mentions d’aide à sa récolte.

La patineuse de Bouctouche a de plus été récompensée lors du banquet du championnat canadien, qui avait lieu samedi soir à Winnipeg.

Elle a reçu les trophées remis à la meilleure marqueuse de buts en saison régulière, de l’attaquante de l’année, en plus de se retrouver sur la première équipe d’étoiles du circuit.

L’attaquante Jenny Snowdon (Moncton), et la gardienne Karine Doiron (Sainte-Anne-de-Kent), l’accompagnent dans cette formation de rêve.