Finale de la LHM: Yarmouth crée l’égalité dans la série

Chaque pouce est chaudement disputé dans la finale de la Ligue de hockey des Maritimes. On en a eu un autre exemple vendredi soir, à Yarmouth, alors que les Mariners de l’endroit ont vaincu le Blizzard d’Edmundston 2 à 1, en prolongation.

Chaque équipe a maintenant remporté deux rencontres – toutes par la marge d’un petit but – dans cette série quatre de sept visant à couronner l’équipe championne du circuit.

Le cinquième match de ce duel sera disputé dimanche à Edmundston (15h).

Le sixième affrontement aura lieu mardi, à Yarmouth (19h).

Si un match ultime est nécessaire, les deux équipes se donneront rendez-vous au pays des Brayons, jeudi (19h30).

Les Mariners en avant

Probablement gonflés à bloc par l’énergie dégagée par leurs partisans réunis au Mariners Centre, les locaux ont ouvert la marque par l’entremise d’Andrew Martell. Autour de 17 buts et 38 points en 50 matchs en saison régulière, l’attaquant de 6 pi 1 po a du coup inscrit son 5e de séries.

Martell, dont le but a été marqué sans aide, a ainsi inscrit un point dans trois des quatre matchs de la finale.

Après un premier engagement dominé 12-9 au chapitre des tirs au but en faveur des Mariners, les deux équipes ont retraité au vestiaire avec les locaux en avant 1 à 0.

Le Blizzard a profité d’un avantage numérique en tout début de deuxième vingt, mais n’est pas parvenu à marquer. À ce moment, Edmundston n’avait pas marqué à ses sept dernières tentatives avec l’avantage d’un homme ou plus.

Tirant de l’arrière, les hommes de Ryan Salvis ont élevé leur niveau d’intensité d’un cran. Résultat, ils ont écopé de trois pénalités consécutives, heureusement sans dégâts.

Même si les Mariners ont terminé le deuxième engagement avec 20 lancers (contre 9 pour le Blizzard), le pointage demeurait de 1 à 0 après 40 minutes de jeu.

Ce n’est qu’à la 52e minute que le Blizzard est parvenu à tromper la vigilance du gardien Leif Hertz.

Brillant depuis le début des séries, l’attaquant québécois Dany Coulombe a inscrit son septième but du printemps, sur une passe de Gabriel Vanier.

Les visiteurs ont raté une chance en or de se sauver avec la rencontre quand ils ont bénéficié d’un avantage numérique avec 81 secondes à faire au match. Encore une fois, l’attaque massive du Blizzard n’a rien pu générer.

Pour la troisième fois en quatre rencontres dans cette finale, les deux équipes se sont donc retrouvées en prolongation.

Brendan Young, des Mariners, s’est toutefois assuré que les deux équipes ne veuillent pas trop tard quand il a donné la victoire aux siens dès la cinquième minute de la période de surtemps.

Le gardien Leif Hertz a terminé sa soirée de travail avec 33 arrêts, dont cinq en prolongation. Son vis-à-vis, Francis Asselin, a bien peu de choses à se reprocher, lui qui a bloqué 42 des 44 tirs dirigés vers lui.