Blizzard: un beau lendemain de veille!

On pourrait penser que le lendemain de veille d’une équipe qui vient de remporter le championnat est meublé de violents maux de tête et de voyage fréquents vers la salle de bain. Pour les joueurs du Blizzard d’Edmundston, c’était plutôt un retour à la réalité et à leur petit train-train quotidien.

La première chose qu’Alexandre Bernier a faite en se levant, c’est d’aller chez la coiffeuse pour une bonne coupe de cheveux.

«Je ne voulais pas me couper les cheveux avant la fin des séries, par superstition et toutes sortes de raisons. Mais là, c’était le temps! Mon casque commençait à être pas mal serré sur ma tête», rigole-t-il.

«On se sent vraiment bien. On travaille pour ça depuis le début de l’année. C’est vraiment la détermination et la motivation qui ont fait la différence.»

Le futur défenseur des Aigles Bleus de l’Université de Moncton nage dans le bonheur depuis mardi.

«C’est incroyable de gagner avec ce groupe de gars. On est tellement proche les uns des autres. C’est aussi un gros sentiment de soulagement. Finalement, on a réussi.»

Mais attention, prévient-il, le boulot est loin d’être terminé.

«On va fêter pendant quelques jours, et après, on va se concentrer sur la Coupe Fred Page (le championnat de l’est du Canada, du 2 au 6 mai à Ottawa). On veut se rendre le plus loin qu’on peut. C’est un autre beau défi pour nous. On veut bien faire. On ne veut pas arriver là en touristes. On veut gagner le tournoi. Ce serait plaisant d’aller à Chillliwack (pour la Coupe Banque Royale, le championnat canadien) avec les gars», raconte celui qui a remporté la Coupe du Président l’an dernier avec les Sea Dogs de Saint-Jean dans la LHJMQ.

«Finir ma carrière junior avec un autre championnat, je ne pouvais pas demander mieux.»

Alex Lavoie, de son côté, était de retour sur les bancs d’école dès 8h30 mercredi matin.

«La première chose que j’ai faite, c’est de me lever, de déjeuner et d’aller au Collège communautaire! Mes journées à l’école sont trop précieuses. J’en ai manqué pas mal cet hiver», mentionne le défenseur du Blizzard.

L’étudiant en génie civil n’en revenait pas de la ferveur des partisans de l’équipe.

«Même si on est arrivé tard, il y avait des partisans qui nous attendaient à l’aéroport et à l’aréna. On a eu un accueil incroyable», mentionne-t-il.

«On avait déjà un bon feeling en allant à Yarmouth. On savait ce qu’on avait à faire. On voulait gagner et les gars ont tout donné pour finir ça en six matchs.»

Le résultat n’a déçu personne.

«On a vécu tout un mélange d’émotions. Je suis surtout fier d’avoir gagné, fier pour la ville d’Edmundston, pour tous les gars, pour nos partisans et pour nos familles.»