Finale de la LHJMQ: la première à l’Armada

L’Armada de Blainville-Boisbriand a profité d’un Titan d’Acadie-Bathurst un brin rouillé pour marquer deux buts dans les cinq premières minutes de jeu, en route vers une victoire de 4 à 1 en lever de rideau de la finale, vendredi soir, devant 3500 spectateurs au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Charles-Antoine Giguère (4e) et Luke Henman (5e) ont permis à l’Armada de prendre l’avance 2 à 0 en début de match, chaque fois en profitant de retours de lancer.

C’était la huitième fois en 15 matchs que le Titan concédait le premier but à l’adversaire.

Thomas Ethier (6e) et Alex Barré-Boulet (12e-AN), également auteur d’une passe, ont été les autres buteurs des locaux au dernier tiers, là aussi sur des retours de lancer.

Justin Ducharme (3e-DN) a fourni la riposte en infériorité numérique. Pour le numéro 71, il s’agissait d’un deuxième but alors que son équipe jouait à court d’un homme dans les présentes séries. Adam Holwell et Samuel L’Italien ont obtenu les passes sur le but de Ducharme.

Mario Pouliot était évidemment déçu du résultat.

«C’était juste le premier match, mais nous nous devrons d’être bien meilleurs demain soir (samedi, lors du deuxième match) ça c’est clair, a révélé l’entraîneur-chef du Titan après la rencontre. Il faudra entre autres être plus efficace à 1 contre 1 et notre exécution n’a pas été à la hauteur. J’ai également trouvé que nous avions causé beaucoup trop de revirements avec nos sorties de zone.»

Interrogé sur les nombreux rebonds accordés par Evan Fitzpatrick, Pouliot a convenu que son portier devra trouver une façon de les diminuer. Sauf qu’il a tout de même apporté un bémol.

«Oui Fitz doit diminuer les rebonds, mais les gars devront aussi être meilleurs pour libérer le devant du filet», affirme-t-il.

«Nous allons nous ajuster et nous serons meilleurs samedi. Il s’agit juste de travailler plus fort et d’être plus agressif en zone offensive. Quand nous avons mis de la pression sur leur défensive, nous avons passer du temps dans leur territoire», signale Pouliot.

L’entraîneur croit par ailleurs que le but refusé à Ethan Crossman au premier vingt, qui aurait permis au Titan de réduire l’écart à2 à 1, aurait pu changer bien des choses.

«Samuel (L’Italien) s’est fait pousser sur le gardien de l’Armada et la décision de refuser le but a été prise par la personne en haut (le responsable des reprises vidéos)», a résumé l’entraîneur.

Fitzpatrick a repoussé 31 des 35 tirs devant la cage du Titan. À l’autre bout, l’étonnant Émile Samson n’a cédé qu’une fois devant 29 lancers.

Au niveau des unités spéciales, l’Armada a marqué une fois en quatre supériorités numériques, alors que le Titan a été blanchi à sa seule occasion.

Toutefois, Ducharme a marqué pendant une pénalité à Elijah Francis.

Le défenseur Olivier Galipeau a rejoint Marc Bouchard et Danny Groulx au sommet des joueurs ayant disputé le plus de matchs éliminatoires dans l’histoire de la LHJMQ. Les trois joueurs totalisent 78 rencontres. C’est donc dire que Galipeau s’emparera fin seul du record samedi soir, toujours au domicile de l’Armada.

À noter que les deux formations se retrouveront mardi et mercredi au Centre régional K.-C.-Irving. Ces deux rencontres sont déjà assurées d’être disputées à guichets fermés.