L’Armada corrige le Titan

Joël Bouchard avait promis que ses joueurs se présenteraient dans un état d’esprit différent et c’est exactement ce qu’ils ont fait. Trois buts sans riposte de l’Armada de Blainville-Boisbriand au cours de la période médiane auront pavé une victoire de 5 à 1 devant un Titan d’Acadie-Bathurst qui a souvent paru décontenancé par le brio des visiteurs, mercredi soir, dans un Centre régional K.-C.-Irving qui affichait complet pour un quatrième soir consécutif.

L’Armada crée du même coup l’égalité 2-2 dans cette série finale 4 de 7 qui se transportera maintenant au Centre d’excellence Sports Rousseau, où sera présentée la cinquième rencontre vendredi soir. Les partisans du Titan retrouveront ensuite leurs favoris dimanche après-midi pour le match numéro six.

Drake Batherson a sonné la charge avec une paire de buts, ses 11e et 12e des séries. Son deuxième a été réussi dans un filet désert. Batherson a également été actif au niveau des coups d’épaule avec trois mises en échec, un sommet chez l’Armada.

Anthony Poulin (2e), Alexander Katerinakis (7e), également auteur d’une mention d’aide, et Luke Henman (6e) ont été les autres marqueurs de l’Armada. Joël Teasdale a obtenu deux passes.

Adam Holwell (5e) a été l’unique buteur du Titan.

À noter qu’OIivier Galipeau a terminé la rencontre avec un différentiel de moins-5. Noah Dobson, lui, a complété à moins-4. Les deux arrières étoiles du Titan n’ont pas connu leur meilleur match, mais ils ne sont pas les seuls joueurs qui ont connu des ratés.

Émile Samson a réalisé 24 arrêts devant le filet de l’Armada. Il a été particulièrement brillant devant Jeffrey Viel et German Rubtsov. Ce dernier a d’ailleurs été, et de loin, le meilleur élément du Titan dans ce match.

Son vis-à-vis Evan Fitzpatrick a de son côté dû composer avec 24 lancers. Le portier du Titan ne pouvait pas faire grand-chose sur les quatre buts qu’il a cédés.

Parmi les rares points positifs, il y a encore le travail des hommes de Mario Pouliot en infériorité numérique. Ils n’ont rien donné les quatre fois où l’Armada a pu profiter de l’avantage d’un homme.

Si jamais un septième duel s’avère nécessaire, il aura lieu mardi au domicile de l’Armada.