Le handball est en santé au N.-B.

Le handball au Nouveau-Brunswick est plus présent qu’on pourrait l’imaginer. Ce samedi prendra fin le projet pilote Handball pour tous, une initiative de Handball Dieppe (qui appartient à Handball NB), en collaboration avec les étudiants en kinésiologie de l’Université de Moncton.

Ce projet a pour but de développer à long terme des athlètes de la catégorie «Jouer pour s’amuser», soit les 9 à 11 ans, en donnant accès aux différentes compétitions à un plus grand nombre de jeunes, explique le président de l’Association de handball olympique du Nouveau-Brunswick (AHONB), Luc Deschênes.

«Parfois, il y a des écoles qui ont 15, 20 et même 30 athlètes qui tentent de former leur équipe qui peut seulement contenir 12 joueurs. Donc, il y a plusieurs athlètes qui sont retranchés des équipes», remarque le président, qui arbitre depuis près de 18 ans.

Handball NB, c’est «à peu près 600 athlètes qui sont enregistrés, près de 80 entraîneurs et 60 arbitres qui sont impliqués». Alors qu’il y a une catégorie adulte récréative, le plus gros des joueurs se retrouve dans la catégorie des moins de 12 ans.

« En ce moment, on est en train de recruter des entraîneurs et des bénévoles pour essayer d’avoir des niveaux plus élevés de compétition partout dans la province, ajoute-t-il. On travaille beaucoup en collaboration avec la Société des Jeux de l’Acadie, parce qu’on a une catégorie qui permet d’aller jouer aux Jeux en mini-handball mixte, pour les moins de 12 ans.»

Les différentes écoles qui ont des équipes font de huit à dix tournois par année au Nouveau-Brunswick, selon M. Deschênes, qui explique que malgré que la majorité des compétitions se déroulent dans la province, des formations et des tournois ont lieu en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard.

«On n’a pas d’équipe provinciale pour l’instant, mais c’est quelque chose qui s’en vient éventuellement», insiste Luc Deschênes, un projet qui lui tient beaucoup à cœur, mais qui prend un grand déploiement de ressources.

Le niveau de jeu des équipes est bon, mais n’est pas à son maximum.

«Des personnes de la région font les camps de sélection pour l’équipe canadienne. Depuis quelques années, on n’a pas de représentant de la province, mais on en a déjà eu dans le passé qui ont participé aux Jeux de la francophonie canadienne, aux Jeux du Commonwealth ou à des compétitions du même genre», lance-t-il.

En général, le président de Handball NB est content de ce qu’il voit.

«Le handball au Nouveau-Brunswick va très bien, surtout chez les jeunes. Ce serait encore meilleur si on pouvait former d’autres niveaux, mais ça prend la collaboration des parents et des bénévoles. On travaille là-dessus, car on veut avoir un niveau de handball plus élevé », insiste-t-il.

L’activité de ce samedi clôt un projet qui aura duré près d’un mois et demi.

«Les bénévoles ont fait des ateliers sur comment dribbler, comment faire des passes, les systèmes de jeu et les règlements», précise-t-il.

Le tournoi sera sous un format amical et se déroulera à l’École Sainte-Thérèse de Dieppe, de 9h à 12h.