Titan: «Nous nous en allons à la guerre!»

«Nous sommes prêts, nous sommes excités et nous nous en allons à la guerre!»

Le défenseur Olivier Galipeau a plutôt bien résumé l’ambiance qui régnait à l’aéroport régional de Bathurst, mercredi après-midi, quelques minutes avant que l’équipe n’embarque dans l’avion devant les mener vers Regina, où se tiendra à compter de vendredi le 100e tournoi de la Coupe Memorial.

Galipeau, qui est l’un des deux joueurs du Titan ayant déjà vécu l’expérience du tournoi national avec le gardien Joseph Murdaca, ne croit cependant pas que son vécu à London, en 2014, soit d’une si grande aide en terme de préparation mentale.

«C’est une autre ville et un autre comité organisateur. Tout sera donc différent. Nous ne savons pas comment sera l’hôtel, ni comment sera l’aréna. Nous allons tous découvrir au fur et à mesure. Notre première journée sera donc importante, particulièrement notre premier entraînement. Sinon, ça reste du hockey. L’important est d’aller là-bas pour s’amuser», affirme le vétéran défenseur.

Galipeau croit toutefois que d’avoir pu profiter de quelques jours de repos avant de se diriger vers Regina va faire une différence.

«En 2014 avec les Foreurs, nous avions gagné la finale de la coupe du Président en sept matchs et nous sommes partis dès le lendemain (London). Nous étions fatigués et encore sur le high de notre victoire. Nous n’avions pas eu le temps de décanter. Cette fois-ci, nous avons eu le temps de relaxer et de profiter un peu du temps à Bathurst. Nous pouvons maintenant nous concentrer sur la coupe Memorial», dit-il.

Le capitaine Jeffrey Viel est lui aussi d’avis que l’équipe est prête.

«L’ambiance est bonne, assure le gagnant du trophée Guy Lafleur. Aujourd’hui (mercredi), c’est un peu la première journée du tournoi qui commence avec le vol pour se rendre là-bas. Dès demain (jeudi), on va se concentrer sur les Broncos de Swift Current. Je sais qu’il y a une séance de vidéo sur cette équipe qui est prévue après l’entraînement.»

Antoine Morand discutait avec des partisans quand l’auteur de ces lignes est allé l’aborder avec la question qui tue. Le Titan est-il encore affamé?

«Bien sûr qu’on est encore affamé. La coupe du Président était juste un avant-goût. Nous visons la coupe Memorial. Nous avons donc une autre coupe à aller chercher. Nous avons confiance. Il ne faut surtout pas se présenter là-bas en se sous-estimant. Nous avons une très bonne équipe et nous avons nos chances de gagner. Nous nous en allons là-bas gonflés à bloc», assure le numéro 88.

«Nous avons hâte que ça commence, mentionne pour sa part Samuel L’Italien. C’était notre objectif en début de saison de nous retrouver là où nous sommes aujourd’hui.»

«Ce tournoi est une chance que chaque joueur rêve de vivre depuis des années, souligne de son côté Adam Holwell. Nous voulons nous assurer de faire de notre mieux, de travailler fort et d’avoir du plaisir.»

«C’est excitant, s’exclame Marc-André LeCouffe. J’ai hâte que ça commence. L’équipe a encore faim, c’est sûr. Nous allons là-bas pour gagner.»

«Mon cœur palpite encore» – Mario Viel

Le capitaine du Titan d’Acadie-Bathurst, Jeffrey Viel, et son père, Mario. – Acadie Nouvelle: Robert Lagacé

Difficile d’être plus fier que Mario Viel ces jours-ci. Non seulement son fils est le capitaine du Titan d’Acadie-Bathurst, l’équipe qui vient de remporter la coupe du Président et qui représentera la LHJMQ au tournoi de la Coupe Memorial, mais il l’a également vu mériter le trophée qui doit son nom à son héros d’enfance.

«Mon cœur palpite encore, confie-t-il. C’était fou dimanche. Je capote de savoir que Jeffrey ait remporté le trophée Guy Lafleur. Lafleur, c’était mon joueur. Lui et Mario Lemieux par la suite. Jeffrey m’a même dit dimanche:  »Papa, il y a les noms de Mario Lemieux et de Sidney Crosby sur le trophée! » (rires) Je suis très fier de mon fils. Écoute, ils ont même ramassé son bâton du match afin qu’il soit placé au Temple de la renommée.»

Mario Viel sera évidemment du voyage à Regina. Il était hors de question de rater ça.

«J’ai seulement raté trois ou quatre matchs à domicile cet hiver, alors c’est clair que je n’allais pas manquer ce tournoi. Je suis convaincu que ça va bien aller là-bas. Si le Titan joue comme il l’a fait dans les séries, il sera dur à battre», mentionne M. Viel.

Le maire de Bathurst Paolo Fongemie était parmi les partisans présents pour souhaiter bonne chance aux joueurs et à toute l’organisation avant le départ de l’équipe pour Regina. Son sourire ne l’a pas quitté depuis dimanche après-midi.

«Ce championnat est un grand moment de fierté pour toute la région. Dimanche, j’étais fier pour les citoyens de Bathurst et de la région Chaleur, mais aussi de la Péninsule acadienne et des autres régions. Ça fait tellement longtemps qu’ils attendaient ce moment», révèle le premier magistrat de la municipalité.

«Je suis également très fier pour les propriétaires. Ils ont pris un risque en gardant l’équipe à Bathurst et, aujourd’hui, ils ont gagné ce pari. La fièvre du hockey est de retour et pour longtemps. Les gens se sont attachés à cette équipe. Et ce qui me rendre encore plus heureux est de voir les jeunes familles qui suivent l’équipe. Les jeunes s’identifient aux étoiles que sont Dobson, Galipeau, Viel, L’Italien, Morand et tous les autres. Ils sont fiers de leur Titan», indique-t-il.