Un boxeur néo-brunswickois sur une carte de rêve à Toronto

Comme c’est le cas pour les artistes, les athlètes rêvent eux aussi de se produire sur les plus grandes scènes de la planète bleue. Quand l’occasion de faire partie d’un spectacle d’une rare qualité se présente, l’envie d’en faire partie s’en retrouve décuplée. Parlez-en à Stephen Clement, il ne tient plus en place à l’idée de voir son modeste nom parmi la longue liste d’athlètes de premier ordre qui seront du gala de samedi soir au Air Canada Centre de Toronto.

Même que le boxeur d’Elsipogtog aura le privilège d’ouvrir la soirée dans ce qui sera l’une des meilleures cartes de boxe jamais présentée dans «le plus meilleur pays du monde».

Stephen Clement (à droite) en compagnie des boxeurs Nathan Millier et Annie Mazerolle. – Gracieuseté

Clement (3v, 3d, 1n), un mi-lourd âgé de 27 ans, est d’autant plus content que cette opportunité vient panser sa vive déception d’avoir vu son combat du 5 mai dernier, au Centre civique de Miramichi, être annulé après le désistement de dernière minute de son opposant, le Torontois Jorgo Gjanaj.

«J’étais vraiment désappointé de ne pas avoir pu combattre l’autre jour à Miramichi. Plusieurs personnes avaient faire le déplacement pour me voir boxer. Je m’étais entraîné comme un forcené pour ce combat pour finalement voir mon adversaire se retirer à la dernière seconde», affirme Clement.

«Mais ce qu’il y a de beau dans la boxe, c’est que parfois quand une porte se ferme, il y en a une autre qui s’ouvre», dit-il.

Comme Clement est à l’entraînement depuis plus de deux mois, il n’est pas inquiet du tout d’avoir accepté ce combat à la dernière minute.

«Pour le gala de Miramichi, ça faisait déjà 10 semaines que je m’entraînais. Là, j’ai eu près de deux semaines supplémentaires pour travailler encore plus dur afin d’être prêt à tout donner pour ce combat de quatre rondes», indique ce bon ami du champion canadien Nathan Millier, lui aussi originaire d’Elsipogtog.

Clement dit avoir eu l’occasion de voir quelques vidéos de son adversaire de samedi, le Torontois Nick Fantauzzi (4v, 0d).

«Il m’a l’air dur avec beaucoup d’expérience. J’ai lu quelque part qu’il a livré près de 30 combats chez les amateurs avant de devenir professionnel. Je crois sincèrement que je vais lui donner bien du fil à retordre avec mon style de boxe. En tout cas, c’est certain que ça va donner tout un combat pour les partisans», mentionne Clement, qui a fait le saut directement chez les professionnels en 2010 sans jamais boxer dans les rangs amateurs.

Comment se sent-il à l’idée de combattre dans un Air Canada Centre rempli à craquer?

«Je dois admettre que je me sens un peu intimidé. Je n’ai jamais combattu devant une si grande foule et je ne pouvais vraiment pas rater cette occasion. C’est l’opportunité d’une vie et j’ai bien l’intention d’en profiter au maximum. Je vais essayer d’abord ce combat comme les autres, mais ce n’est pas évident quand tu regardes la liste des boxeurs sur la carte», ajoute avec humour Stephen Clement, qui portera les couleurs du club F.I.S.T.S. de Moncton.

Adonis Stevenson en vedette

La finale du gala de samedi opposera le champion mondial des mi-lourds de la WBC, le Québécois Adonis Stevenson (29-1-0), face à coriace Suédois Badou Jack (22-1-2).

Parmi les autres combats qui retiennent l’attention, on retrouve deux duels entre poids welters, soit le talentueux Ontarien Kane Heron (11-0-0) contre le Mexicain Ivan Alvarez (27-9-0), ainsi que le Québécois Mikaël Zewski (30-1-0) face à l’Argentin Diego Gonzalo Luque (21-5-1).

Le poids lourd montréalais Oscar Rivas (23-0-0) en viendra pour sa part aux prises avec le Belge Hervé Hubeaux (29-2-0), alors que le poids moyen québécois d’origine camerounaise Christian Mbilli (9-0-0) se mesurera à l’Argentin Marcos Jesus Cornejo (19-2-0).

Deux autres combats méritent aussi le coup d’oeil, dont un match de championnat canadien pour le titre des poids moyens WBA-NABA entre le Montréalais Patrice Volny (10-0-0) et l’Albertain Janks Trotter (10-4-2), de même qu’un duel entre les poids welters Sébastien Bouchard (15-1-0), de Baie-Saint-Paul, et le Bosniaque Sladan Janjanin (24-2-0).

Notons enfin les matchs entre les lourds Kristian Prenga (7-1-0), de Niagara Falls, et l’Argentin Ricardo Humberto Ramirez (14-4-0), ainsi que les poids super légers Mazlum Akdeniz (4-0-0) et Lloyd Reyes (0-1-0), tous deux du Canada.