Un 299e et dernier match junior pour Jeffrey Viel

En comptant les huit parties avec le Phoenix de Sherbrooke à sa saison recrue en 2013-2014, Jeffrey Viel en sera dimanche à son 299e et dernier match junior en carrière. Il s’agira aussi de sa 291e rencontre dans l’uniforme du Titan d’Acadie-Bathurst, dont 155 avec le gros C sur la poitrine. Aucun autre capitaine n’en a disputé autant dans l’histoire de l’équipe.

Mercredi soir, Viel n’a évidemment rien manqué du duel de fous que se sont disputés les Broncos de Swift Current et les Pats de Regina que ces derniers ont finalement remporté 6 à 5.

«C’est à la suite de ce match que j’ai réalisé qu’il ne me restait plus qu’une partie à jouer», raconte le fougueux numéro 25.

S’il se dit triste de voir sa longue aventure junior se terminer, il n’en demeure pas moins content de son parcours.

«Je suis tellement fier de ce que nous avons accompli cette saison, dit-il. C’était notre objectif de gagner le dernier match de l’année et voilà que c’est maintenant possible.»

Il est vrai que Viel n’aurait pu souhaiter une meilleure fin de carrière. Une coupe du Président, un trophée Guy Lafleur pour avoir été le joueur le plus utile des séries éliminatoires et un premier contrat professionnel avec l’organisation des Sharks de San Jose. Et voilà que vient s’ajouter une participation à la finale du tournoi de la Coupe Memorial, que plusieurs considèrent comme le trophée le plus difficile à remporter.

«C’est vrai que je ne peux pas demander mieux pour ma dernière saison junior. J’ai apprécié chaque moment. J’ai réussi à gagner la coupe du Président, j’ai la chance d’ajouter une coupe Memorial et c’est sans oublier que je me suis fait de nouveaux amis qui vont le rester pour toute ma vie», affirme-t-il d’un ton reconnaissant.

Par ailleurs, Viel compte bien s’adresser à ses coéquipiers avant la finale de dimanche.

«Je ne sais pas encore ce que je vais leur dire, mais je vais certainement leur dire quelque chose», mentionne-t-il.

Pas politicien pour cinq cennes et ne voulant surtout pas motiver l’équipe qui se retrouvera devant le Titan, dimanche, le Rimouskois refuse par ailleurs de promettre une victoire aux partisans.

«Je peux toutefois promettre aux partisans que nous allons tout donner pour aller chercher ce trophée. Nous allons travailler le plus fort qu’il sera possible de faire. Après tout, peu importe ce qui arrivera, c’est le dernier match de la saison», révèle le capitaine, qui a terminé la ronde préliminaire avec une récolte de trois buts et six passes pour neuf points.