Une fin de carrière de rêve pour Holwell et Galipeau

À l’instar du capitaine du Titan d’Acadie-Bathurst, Jeffrey Viel, les défenseurs Adam Holwell et Olivier Galipeau disputeront leur dernière rencontre de hockey junior, dimanche au Brandt Centre de Regina, à l’occasion de la finale du tournoi de la coupe Memorial.

Holwell, qui aura disputé toute sa carrière junior au Nouveau-Brunswick, puisqu’il a porté les couleurs des Wildcats de Moncton pendant trois saisons et demie avant d’être échangé au Titan, est reconnaissant d’avoir la chance de terminer cette aventure sur une aussi belle note.

«Nous en avons parlé quelques fois entre les gars à la blague dernièrement. En fait, j’en ai surtout discuté avec Gally et Jeff. Et honnêtement, je ne pense que nous réalisons encore que ce sera tout pour nous après le match de dimanche. Nous profitons juste du moment», affirme le Terre-Neuvien.

«En tout cas, je peux te dire que j’ai apprécié chaque moment de mes cinq saisons dans la LHJMQ. Je vais sûrement me rappeler de tout ça comme de mes meilleures années. D’autant plus que je termine en tant que champion de la LHJMQ et, espérons-le, champion de la Ligue canadienne de hockey. Je me suis fait tellement de bons amis et j’ai des histoires à raconter pour le restant de mes jours», raconte le barbu numéro 13 du Titan.

En ce qui concerne Galipeau, le ton de sa voix trahit l’émotion qu’il ressent à l’idée qu’il ne lui restait plus que deux dodos, vendredi, avant de tirer un trait pour de bon à sa carrière junior majeur.

«Je ne pense pas que j’ai vraiment réalisé encore que ça va être mon dernier match. Je sais que ça s’en vient, mais c’est tellement gros que j’essaie juste de profiter de chacun des moments. En fait, je crois que je vais seulement le réaliser quand tout sera fini», mentionne-t-il.

À n’en point douter, le Montréalais aura connu une dernière campagne au-delà de ses aspirations. Déjà récipiendaire de la coupe du Président et du trophée Émile-Bouchard (défenseur de l’année), membre de la première équipe d’étoiles et nouveau recordman de la LHJMQ pour le plus de parties disputées en carrière pendant les séries éliminatoires avec 83, Galipeau tentera maintenant d’ajouter une coupe Memorial à son tableau de chasse.

Si ça ne suffit pas pour lui obtenir un contrat professionnel au cours des prochains jours, rien ne le pourra.

Comme l’a fait leur coéquipier Viel, les deux arrières n’ont pas voulu promettre une victoire. Ils se sont toutefois engagés à y mettre tous les efforts possible pour y arriver.

«C’est la finale et c’est déjà une grosse motivation, signale Galipeau. Tous les gars sont conscients de l’enjeu de cette partie. Et tous les gars savent qu’il est hors de question de ne pas se présenter dimanche.»

«Nous ne pouvons pas promettre une victoire, mais nous allons faire tout notre possible pour l’emporter», ajoute-t-il.

«Nous allons nous vider de tout ce que nous avons pour y arriver. Ç’a été un long processus pour se rendre jusqu’ici et nous voilà rendus en finale pour jouer la toute dernière partie qu’il est possible de disputer à ce temps-ci de l’année. Et c’est clair que nous voulons sortir de la patinoire la tête haute», soutient le numéro 26 du Titan.

«Nous n’aurons pas besoin d’un discours de motivation de la part des entraîneurs», révèle Holwell.

«Si les gars ne sont pas prêts pour un tel match, ils ne méritent pas cette chance. J’ai l’intention de répéter aux gars ce que je dis depuis le début des séries éliminatoires: “allons jouer au hockey, vivons le moment présent et ne gaspillons pas cette chance d’une vie”», ajoute Holwell.