Volleyball Canada honore Brigitte Soucy-Anderson

Brigitte Soucy-Anderson a atteint les plus hauts sommets de son sport au fil de sa carrière de 19 saisons. Pas étonnant qu’elle collectionne les honneurs depuis quelques années. La semaine prochaine, ce sont ses pairs qui vont lui rendre hommage dans la Capitale nationale.

L’athlète de Bouctouche a appris récemment qu’elle sera intronisée au Temple de la renommée de Volleyball Canada le 7 juin, lors d’une cérémonie qui se déroulera à Ottawa.

«Je suis très honorée et surtout très reconnaissante d’être reconnue parmi les meilleurs. C’est le couronnement de ma carrière au volleyball», affirme l’une des 12 athlètes de l’Acadie à avoir déjà participé aux Jeux olympiques.

C’est la quatrième fois qu’elle sera immortalisée de la sorte au cours des quatre dernières années.

Celle qui demeure en Colombie-Britannique depuis 13 ans a d’abord fait son entrée au Mur de la renommée de Bouctouche en 2014, au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick en 2015 et au Temple de la renommée de Volleyball Nouveau-Brunswick en 2017.

L’ancienne des Aigles Bleues de l’Université de Moncton avoue ne pas avoir de préférence entre ces différentes distinctions.

«Ils sont tous importants. Chaque niveau a une signification particulière. On doit passer par une étape avant d’aller vers l’autre», explique-t-elle.

«Les gens reconnaissent mes accomplissements durant ma carrière et ça me rend fière. On doit sacrifier beaucoup de choses pour être parmi les meilleures.»

Son parcours est tout simplement exceptionnel.

Sélectionnée au sein de l’équipe nationale en 1992, elle remporte la médaille de bronze lors des Jeux panaméricains de 1995 à Mar Del Plata, en Argentine. Elle réalise finalement son grand rêve et participe à ses premiers Jeux olympiques à Atlanta, en 1996.

L’Acadienne entreprendra par la suite une belle carrière professionnelle en Europe. Elle disputera notamment neuf saisons avec l’équipe de Bergame, en Italie. En compagnie de ses coéquipières, elle remporte la Coupe des Champions (le championnat européen) en 1999-2000. Brigitte Soucy-Anderson est d’ailleurs la seule Canadienne à avoir gagné ce titre  prestigieux.

Sa carrière de 19 saisons prendra fin en 2005.

Si elle n’a jamais songé à effectuer un retour au volleyball, Brigitte Soucy-Anderson pourrait bien être tentée par une carrière d’entraîneure.

«C’est certain que je vais offrir mon expérience éventuellement. Ma fille de 5 ans est déjà assez  grande pour son âge. Quand elle va commencer l’école, je vais m’impliquer à nouveau dans le sport», annonce-t-elle.

«Je ne voulais pas devenir entraîneure trop vite parce que je connais les exigences de ce métier, peu importe le niveau. Je veux vivre ma vie avec ma famille avant.»