Volleyball: des victoires et encore des victoires pour les Dynamos

Qu’ont en commun 10 filles de huitième année de l’école Carrefour de l’Acadie de Dieppe? Des victoires, des victoires et encore des victoires!

Les Dynamos, c’est bien plus qu’un groupe d’athlètes talentueuses et déterminées, c’est une véritable machine de volleyball. Une machine qui a littéralement tout balayé sur son passage en 2017-2018.

Les victoires ont été tellement nombreuses que tout le monde a perdu le compte. Personne ne sait exactement combien de fois les Dynamos sont sorties victorieuses.

Ce dont on est certain, c’est qu’elles ont remporté les neuf tournois auxquels elles ont participé.

Mieux encore, elles ont gagné toutes leurs parties, ne perdant qu’une seule manche durant cette séquence absolument incroyable.

Le groupe s’est imposé lors des tournois Spikers (Richibucto), Dynamos (Moncton), Lynx (Bathurst), Chill (Bridgewater), Jack Lawson (Moncton), en plus de celui de l’Université de Moncton et de celui des arbitres (Fredericton).

Les Dynamos ont également remporté le championnat provincial en décembre à Moncton et la finale régionale des Jeux de l’Acadie le 2 mai.

L’entraîneur Michael Vautour parle d’un groupe exceptionnel.

«C’est l’aboutissement d’une construction de trois ans. On a beaucoup travaillé la technique avec les filles, de même que l’aspect mental. Plusieurs filles jouent ensemble depuis la troisième année», fait-il remarquer.

«C’est beaucoup de répétition, de volume de ballons. Lors de chaque entraînement, les filles peuvent toucher à plus de 1000 ballons.

Les Dynamos vont représenter le Sud-Est aux prochains Jeux de l’Acadie à Miramichi. Avec un tel palmarès, elles seront sans surprise les grandes favorites du tournoi de la 39e Finale, dans trois semaines, à Miramichi.

La formation du Carrefour de l’Acadie, à Dieppe, avait pris part à l’événement en 2017 à Fredericton, mais s’était inclinée en finale devant l’équipe de la Péninsule acadienne.

«C’était quand même un très bon résultat pour une équipe de septième année. Elles ont pris beaucoup d’expérience et on devrait voir le résultat cette année. On veut gagner la médaille d’or», affirme l’entraîneur qui oeuvre dans le milieu du volleyball depuis 25 ans.

L’attaquante Dominique Gendron confirme les aspirations de son pilote.

«C’est un groupe qui n’arrête pas de travailler et qui ne lâche jamais. On travaille dur pendant les entraînements et on apporte ça sur le terrain, indique l’athlète âgée de 14 ans. On a appris à se connaître et à bien jouer ensemble au fil des ans. On est aussi devenues vraiment proches. Ce sont toutes mes amies.»

La passeuse Léa Thériault parle aussi d’une véritable famille chez les Dynamos.

«On s’est beaucoup entraîné et on a souvent joué contre des filles plus vieilles que nous. Je pense que tout ça nous a permis de nous améliorer. Ça nous donne aussi de la confiance», avance la Dieppoise.

Selon elle, l’expérience des Jeux de l’Acadie de 2017 a fait des Dynamos une équipe encore plus solide.

«On a tourné la page parce que nous étions allées aux Jeux surtout pour l’expérience. On avait déjà atteint notre but, qui était de se qualifier. La finale, c’était juste une expérience de plus.»

Signe que le groupe de Michael Vautour représente une formation bourrée de talent, pas moins de six athlètes vont tenter de se tailler un poste avec l’équipe provinciale au cours des prochaines semaines.