Les Aigles Bleus de 1989-1990 sont immortels

Les Aigles Bleus de l’Université de Moncton, champions canadiens du hockey universitaire masculin en 1990, étaient les têtes d’affiche de la cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick, samedi soir au Colisée de Moncton.

La plupart des joueurs et du personnel du Bleu et Or ont participé à l’événement, dont l’entraîneur-chef Len Doucet.

«La très grande majorité des joueurs sont ici ce soir et cela démontre leur caractère et leur sentiment d’appartenance aux Aigles Bleus», a-t-il souligné.

Doucet a tenu à souligner la contribution de tous les membres de l’équipe qui a remporté 16 de ses 21 rencontres en 1989-1990.

«Ces personnes de soutien ont été très importantes pour que les joueurs soient au sommet de leur performance pour ce championnat. J’avais aussi un très bon groupe de joueurs qui a su batailler jusqu’à la fin», a également mentionné l’entraîneur.

Les membres de l’équipe présents étaient David Bastille, Mathieu Béliveau, Marc Bernier, Alain Bissonnette, Éric Boisvert, Stéphane Briand, Pierre Cliche, Réjean Després, Dany Gauvin, Claude Gosselin, Alain Harvey, Claude Lagacé, Martin Lamoureux, Dany Landry, Jean-Claude Latour, Michel LeBlanc Desneiges, Sylvain Lemay, Richard Linteau, Don McGrath, Louis Melanson, Serge Pépin, Steve Salter, Serge Thériault, de même que Len Doucet (entraîneur-chef), Paul Belliveau (entraîneur-adjoint), Pierre Giard (entraîneur-adjoint), Louis Guay (entraîneur-adjoint) et Charles Pellerin (gérant).

Al Charuk, de Moncton, fait partie des 50 meilleurs joueurs de football de niveau universitaire de tous les temps, selon le réseau Sportsnet.

L’ancien des Axemen de l’Université Acadia a été un choix de premier tour des Argonauts de Toronto, de la Ligue canadienne de football, en 1975. En 1980, il est en nomination du trophée Schenley, remis au meilleur joueur canadien du circuit.

Charuk a été intronisé au Temple de la renommée de l’Université Acadia en 1992 et au Mur de la renommée sportive de Moncton en 1995.

Maître Chung, de Moncton, est fondateur et directeur de l’Institut de taekwondo de Moncton, le premier du genre dans la région. Plusieurs éventuels champions nationaux ont débuté leur carrière sous sa direction. Il est membre à vie de l’Association de taekwondo du Canada.

Bob Deap, de Scotchtown, cumule plus de 45 années d’expérience au hockey, que ce soit comme entraîneur ou comme administrateur. Sous sa direction, l’école secondaire de Minto a remporté des championnats provinciaux de hockey aux niveaux A, AA et AAA.

Il a été intronisé au Mur de la renommée sportive de Fredericton en 2007 et il a reçu le même honneur à quatre reprises à Minton, en 2011, 2012, 2013 et 2017.

Bill Phillips, de Saint-Jean, est le premier Néo-Brunswickois à avoir atteint les ligues majeures au baseball, en 1879, avec les Blues de Cleveland. Il est le premier Canadien à frapper un circuit dans les majeures (en 1880) et il est le premier joueur du Canada à frapper 1000 coups sûrs.

Celui qui est décédé en 1900 a été intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien en 1988.

Rob Stevenson, de Fredericton, a remporté le championnat canadien (avec son cheval Carcroft Tiger) des jeunes cavaliers en 1988 et la médaille de bronze aux championnats nord-américains l’année suivante. Le cavalier allait participer aux Jeux olympiques de Barcelone, en 1992. Il a été intronisé au Mur de la renommée sportive de Fredericton en 2010.

Plus de 700 Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises ont déjà été élus au Temple de la renommée depuis sa création en 1970.