Le prix Acadie-Québec décerné à la LHJMQ

Le sport et la culture ne faisaient qu’un, jeudi soir à Dieppe, alors que le Festival Frye et la Ligue de hockey junior majeur du Québec se sont vu attribuer le prix Acadie-Québec.

L’événement qui a eu lieu au Centre des arts et de la culture de Dieppe était présenté dans le cadre des célébrations de la Fête nationale du Québec à Moncton.

Les deux organisations méritent le prix pour leur contribution remarquable au renforcement des liens entre les Québécois et les Acadiens.

La distinction a été décernée par la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec, coprésidée par la Société nationale de l’Acadie et le Bureau du Québec dans les provinces atlantiques.

«La LHJMQ est un partenaire incontournable pour l’évolution du hockey dans les Maritimes», note Francis Paradis, chef de poste du Bureau du Québec.

«La récente victoire du Titan d’Acadie-Bathurst démontre que le modèle fonctionne très bien et que le progrès des joueurs est la priorité de la LHJMQ. La remise du prix Acadie-Québec à la LHJMQ est un gage de reconnaissance des efforts de la ligue pour l’avancement du sport dans les Maritimes», ajoute-t-il.

«Au-delà d’une ligue sportive de très haut niveau, la LHJMQ joue un rôle social hors du commun que peu de gens savent. Les équipes des Maritimes se retrouvent dans des marchés qui leur permettent de jouer un rôle rassembleur et unificateur dans la société, en  plus d’être un catalyseur important de la vitalité d’une région», mentionne également celui qui quittait d’ailleurs son poste jeudi soir.

Le représentant du circuit Courteau, Martin Lavallée, a de son côté souligné l’importance des différentes formations et leur engagement dans leur communauté respective.

«N’y a-t-il pas meilleure coïncidence que de recevoir ce prix seulement quelques semaines après la victoire du Titan d’Acadie-Bathurst lors de la 100e présentation du tournoi de la Coupe Memorial?», a lancé le commissaire adjoint de la LHJMQ sous un tonnerre d’applaudissements.

«En tant qu’organisation sportive, nous sommes privilégiées de pouvoir contribuer au partage de la culture francophone et acadienne au Québec et dans les provinces de l’Atlantique», précise-t-il.

«La LHJMQ ne forme pas que des joueurs de hockey, elle forme aussi des citoyens. On la compare souvent à une école de vie.»

Pour ce qui est du volet acadien, le prix va au Festival Frye, un rendez-vous bilingue qui a vu le jour il y a 18 ans à Moncton.

Le prix Acadie-Québec a été créé en 2006 afin de reconnaître l’apport remarquable de personnes ou d’organismes à l’établissement et à la consolidation des relations entre l’Acadie et le Québec.