Club de golf de Tabusintac: 20 ans et un avenir optimiste

Le club de golf de Tabusintac, qui célèbre ses 20 ans d’histoire, regarde l’avenir avec nettement plus d’optimisme après quelques années de vache maigre.

Le directeur général du club, Robert Landry, va même jusqu’à dire que le meilleur est à venir.

«Il y a quelques années, le club s’en allait vraiment nulle part, affirme Landry. Financièrement, disons que ce n’était pas vargeux. Nous avons depuis refait le plan de match et ça commence à bien aller.»

Parmi les gestes concrets, il y a l’acquisition de 15 nouvelles voiturettes afin de rendre l’expérience la plus intéressante possible pour les membres et les visiteurs.

«Nous sommes sur le bon chemin, croit Landry. Cette année, nous avons décidé de mettre l’emphase sur les verts. Un terrain de golf qui n’a pas de beaux verts ce n’est pas plaisant. Nous commençons déjà à voir des résultats.»

Dans un avenir rapproché, Robert Landry et le bureau de direction du club comptent approcher le Centre scolaire communautaire La Fontaine de Néguac afin que le golf fasse partie des sports du cours d’éducation physique.

«Quand j’étais enseignant à la polyvalente W.-A.-Losier, les jeunes ont pu apprendre ce qu’était le golf. Du moins, ça leur a donné une idée sur ce sport. Et ç’a fonctionné puisque plusieurs de ces jeunes ont continué de jouer par la suite. À plus long terme, nous aimerions aussi développer des jeunes golfeurs pour la scène provinciale», mentionne Landry.

«Nous avons déjà réussi à rajeunir quelque peu notre membership, mais nous pouvons faire mieux. C’est important pour la survie d’un club de golf», dit-il.

Actuellement, le club de Tabusintac connaît beaucoup de succès avec ses soirées à thème en semaine. Les soirées du mardi sont réservées aux hommes, celles du mercredi aux femmes et celles du vendredi aux couples.

«Ce sont des soirées très achalandées, indique Landry. Il y a aussi nos petits tournois qui sont populaires. Pour le reste, le taux d’occupation pourrait être mieux. Nous allons d’ailleurs bientôt proposer des spéciaux d’après-midi pour la semaine. Sinon, en plus des commanditaires, ce sont surtout nos cinq gros tournois qui nous aident le plus pour financer le club.»

Selon Robert Landry, le club de Tabusintac offre un défi fort intéressant pour les golfeurs.

«Je sais qu’il y a des golfeurs qui ont eu de mauvaises expériences ici dans le passé et qui ne sont pas revenus depuis. Mais je leur propose de nous donner une deuxième chance. Nous avons amélioré énormément le terrain. C’est un parcours intéressant pour le golfeur moyen. Par exemple, nous avons deux longs par-4 (5e et 6e trous) qui nécessitent un troisième coup pour atteindre le vert», révèle-t-il.

«Et puis, parce que nous sommes moins achalandés qu’à Pokemouche, le golfeur débutant va pouvoir jouer plus relaxe. Quand c’est trop achalandé, un débutant a parfois le sentiment d’être de trop sur le terrain», ajoute-t-il.

Le parcours du Club de golf de Tabusintac, une normale 36 de 2889 verges, a la particularité de débuter et de terminer avec un par-5.