Marko Estrada en finale de la UCW à Shippagan

C’est en train de devenir une habitude, chaque présentation du Festival des pêches et de l’aquaculture du Nouveau-Brunswick est l’occasion pour Marc Roussel (Marko Estrada) de venir lutter dans son petit coin de pays.

L’acrobate de Le Goulet fera les frais de la finale face au géant Brody Steele, mercredi, au Centre Rhéal-Cormier de Shippagan.

Estrada profitera de l’occasion pour mettre en jeu son titre de la Ultimate Championship Wrestling (UCW).

«C’est un gros combat pour moi parce que Brody est un géant de 6 pieds 9 pouces et plus de 300 livres. Ça me limite donc dans mes prises», dit-il.

«Brody arrive justement d’une tournée en Inde où il a eu beaucoup de succès. Je vais avoir besoin de me faire crinquer par le monde de par chez-nous. J’ai besoin de leur appui pour soulever ce monstre», ajoute avec humour le saltimbanque au physique de culturiste.

Plusieurs autres lutteurs seront présents, dont l’autre vedette acadienne de la lutte, Éric Doucet (Markus Burke), de Shippagan.

Parmi les autres lutteurs qui seront en action, on retrouve Dynamite Dylan Davis et Ally Zwicker. Un autre lutteur local, Jonathan Chiasson (The Snake), qui est originaire de Lamèque, sera aussi de la partie.

Par ailleurs, Marko Estrada est également très occupé au Québec avec la Fédération NSPW.

«Cet été, nous sommes partout au Québec dans le cadre des festivals. Je dirais que je livre de deux à trois combats chaque week-end», ajoute l’Acadien âgé de 34 ans.

Le gala de Shippagan débute à 19h.

La IHW à Bathurst dimanche

La Innovative Hybrid Wrestling (IHW) sera de passage au Centre régional K.-C.-Irving de Bathurst, ce dimanche, dans le cadre du Festival Journées hospitalité de Bathurst.

Le favori local Kirk Aubé sera bien entendu en vedette pour ce gala qui débutera à 14h. Et à moins d’une surprise, Aubé devrait affronter en finale le champion de la IHW Titus.

Julien Young, Maddison Miles, Charlie Winston et Brian MacKay sont parmi les autres lutteurs que les amateurs pourront voir en action.
Aubé, qui est originaire de Bathurst, est par ailleurs en attente de bonnes nouvelles.

«J’ai été approché par une nouvelle fédération de lutte du Kenya, en Afrique. Si ça fonctionne, je vais pouvoir aller faire quatre petites tournées par année. Ils m’ont parlé d’un contrat de deux ans. Je suis aussi dans l’attente de nouvelles pour une tournée en Europe, en plus de petits contrats en Ontario et aux États-Unis», révèle le gaillard de 6 pieds 3 pouces et 227 livres qui est âgé de 29 ans.

Aubé, qui rêve toujours à une carrière dans la World Wrestling Entertainment (WWE), a justement envoyé une vidéo et des photos de lui afin de convaincre la plus grande fédération de lutte au monde à lui accorder un essai.