Jeux autochtones: «Nous le faisons pour les jeunes» – Mary Sylliboy

La Première Nation de Esgenoôpetitj (anciennement Burnt Church) sera en quête d’un cinquième titre consécutif aux Jeux autochtones d’été du Nouveau-Brunswick, qui auront lieu du 31 juillet au 3 août. Ça adonne bien, l’événement aura justement lieu dans leur propre cour et environ 800 athlètes âgés de 5 à 19 ans sont attendus pour l’occasion.

D’autre part, cette 9e présentation des Jeux autochtones d’été a bien failli ne pas être présentée. Aucune localité n’était prête à organiser le tout avant qu’Esgenoôpetitj ne décide de prendre le relais en mai.

«Frances Helen Joe (présidente du comité organisateur) et moi-même avons décidé à la dernière minute de nous en occuper», affirme Mary Sylliboy, qui cumule les fonctions de secrétaire du comité organisateur, en plus d’être la trésorière de l’Aboriginal Sport and Recreation New Brunswick ( ASRNB), qui joue aussi bien dire le même rôle que la Société des Jeux de l’Acadie.

«Nous avons décidé de foncer à la dernière minute parce que nous ne voulions pas manquer une année et prendre aussi le risque de voir cet événement disparaître. Nous le faisons donc pour les jeunes», mentionne-t-elle.

«Nous avons été chanceuses d’avoir l’aide de plusieurs personnes et des autres communautés. Notre chef et notre conseil ont également joué un grand rôle. Et c’est sans oublier Tara Levi, de Mawiw, qui a été d’une grande aide en organisant les cérémonies d’ouverture qui sont l’événement vedette de ces Jeux. Tara est d’autant plus incroyable parce que, grâce à elle, nous aurons pour la première fois un village des athlètes pendant le week-end des Jeux. Sans tout ce monde, jamais nous n’aurions pu les organiser», ajoute Mary Sylliboy.

Alors que la majorité des activités seront présentées à Esgenoôpetitj, une première discipline aura toutefois lieu le mercredi 25 juillet au Centre scolaire communautaire La Fontaine de Néguac. Les athlètes des 12 délégations s’y présenteront alors pour les épreuves d’athlétisme à compter de midi.

Kaylee Wilmet-Joe et Mathew Dedam, d’Esgenoôpetitj, tenteront encore une fois de mener la charge, eux qui ont remporté respectivement cinq et quatre médailles d’or l’an dernier.

Jenna Savoy-Joe, Tayla Larocque, Brandon Robichaud seront également à surveiller en athlétisme. Robichaud sera aussi l’une des têtes d’affiche du tournoi de volleyball masculin qui aura lieu le 31 juillet au gymnase de l’école d’Esgenoôpetitj.

Notons également la présence de l’archer Monique Francis. Elle tente actuellement de se tailler un poste au sein de l’équipe provinciale en vue des prochains Jeux d’hiver du Canada qui prendront l’affiche à Red Deer en février.

Au programme le 31 juillet, on retrouve le volleyball masculin (Esgenoôpetitj, 8h30), le tir à l’arc (Powwow Grounds, 9h), le soccer (Esgenoôpetitj, 9h), la natation (piscine du Complexe S.-A.-Dionne de Tracadie, 13h) et les cérémonies d’ouverture (Sportplex de Néguac, 18h).

Le 1er août, on aura droit au volleyball féminin (Esgenoôpetitj, 8h30), au basketball (Centre La Fontaine, 9h), au golf (Sewell Golf Club d’Esgenoôpetitj, 9h) et au T-Ball (Esgenoôpetitj et Néguac, 10h).

Le 2 août, ce sera au tour du badminton (Centre La Fontaine, 9h), le basketball (Esgenoôpetitj, 9h) et la balle molle (Esgenoôpetitj, 9h).
Enfin, le 3 août, les jeux se termineront avec les épreuves de canoë (Green Bridge Esgenoôpetitj, 9h), de balle molle (Esgenoôpetitj et Néguac, 9h) et de rugby (Esgenoôpetitj, midi).

Outre Esgenoôpetitj, les autres Premières Nations qui prendront part aux Jeux sont Tobique, Eel River Bar, Saint Mary’s, Elsipogtog, Eel Ground, Woodstock, Kingsclear, Oromocto, Red Bank, Restigouche et Pabineau.