Visite surprise au 10 km de Shippagan

Des surprises comme celle-là, le Festival des pêches et de l’aquaculture du Nouveau-Brunswick en prendrait chaque année. À l’étonnement de tous, le recordman provincial du marathon Réjean Chiasson s’est présenté sur la ligne de départ du 10 km de Shippagan, samedi. Une visite incognito qui s’est évidemment soldée par une victoire en 33m03s.

Le coureur de Tilley Road, qui habite depuis plusieurs années à Toronto, établit du même coup un nouveau record du parcours qui appartenait depuis l’an dernier au Britannique Ben Hope (33m34s).

«C’est plaisant de pouvoir faire une course dans la Péninsule acadienne. Mais malheureusement, je ne réserve pas d’autres surprises du genre. J’aimerais bien venir plus souvent, mais samedi c’était une décision de dernière minute», affirme le coureur étoile.

«J’ai couru la première moitié de façon assez conservatrice en compagnie de Bryan (Thomas), puis j’ai accéléré un peu en deuxième moitié tout en m’assurant de bien garder le contrôle. Cette course m’a donné une bonne idée de ma forme actuelle», indique celui qui détient les records provinciaux du marathon (2h17m48s, 2011) et du demi-marathon (1h05m04s, 2012).

Mylène Haché, du comité organisateur, Jonathan Legault, Bryan Thomas et Réjean Chiasson. – Gracieuseté: Delors Duguay

«En tout cas, c’est un très beau parcours et la vue est bien différente de ce que nous avons à Toronto», ajoute Chiasson, qui précise avoir adoré son expérience.

Bryan Thomas, qui était en quête d’une quatrième victoire à Shippagan, a dû se contenter de la deuxième place. Il était pourtant le plus heureux des hommes après sa course qu’il a complété en 34m57s.

«C’était une super belle surprise et j’espère le croiser de nouveau dans un futur rapproché, mentionne le jeune coureur de Tétagouche-Nord. J’ai eu la chance de discuter avec Réjean, pendant et après la course et même lors des premiers kilomètres. C’était ma première rencontre avec la légende. Je le connaissais de réputation et c’est vraiment inspirant de savoir qu’un gars du coin est devenu aussi fort dans ce sport.»

«Mon entraîneur (Paul Gallant) ne voulait pas que je me fatigue trop, mais il m’a laissé courir sous la barre des 35 minutes. Et puis, j’ai content de voir que Réjean était d’accord de courir avec moi pour la première moitié. Il m’a donné quelques conseils et encouragements», raconte le vainqueur de 2013, de 2015 et de 2016.

Jonathan Legault, de Dieppe, a pris la troisième place en 39m34s.

Chez les femmes, Maude Breau, de Tracadie, a triomphé en 1h01m38s.

Dans l’épreuve de 5 km, Guillaume Blanchard, de Caraquet, l’a emporté en 19m40s. Timmy Basque, de Shippagan (19m46s), et Marc-André McGraw, de Tracadie (19m52s), complètent le podium. Du côté féminin, Jasmine Grenier, de Sherbrooke, a gagné en 23m24s. Joline Robichaud, de Shippagan (24m02s), et Johanne Landry, de Lamèque (27m51s), complètent le top-3. Enfin, Nadine Cormier (41m48s) et Kassim Doumbia (42m59s), tous deux de Shippagan, ont terminé au premier rang dans le 5 km marche.

L’organisateur de l’événement Paul Paquette, des activités socioculturelles et des sports de l’Université de Moncton Campus de Shippagan, a par ailleurs fait savoir que l’objectif de 100 participants a été atteint. En fait, pas moins de 101 coureurs et marcheurs ont pris part à l’événement.