Baseball: rien n’est perdu pour Dalhousie, Chaleur et Caraquet

Alors que les Aigles de Tracadie et que les Cardinals de Miramichi se disputent chaudement le premier rang de la Ligue de baseball intermédiaire de la Vallée de la Miramichi, n’écartons pas de sitôt les autres formations du circuit.

En date de lundi, seul un différentiel de 3,5 matchs séparait l’équipe de troisième place, les Red Sox de Chaleur, et les Dodgers de Dalhousie qui, pour l’instant, occupent les bas-fond du classement.

Rien n’est gagné d’avance pour aucune de ces formations. Le convoité troisième rang donnerait l’avantage du terrain au premier tour éliminatoire à qui réussira à le prendre.

À l’heure actuelle, les Red Sox pourraient être considérés comme les favoris pour y arriver. Ils sont l’équipe pour qui il reste le plus de matchs (4) d’ici la fin de la saison.

La troupe de Barry Legacy voudra très certainement se maintenir sa position avantageuse.

Elle disputait d’ailleurs lundi soir une rencontre qui pouvait changer l’allure du classement alors qu’ils affrontaient les Dodgers de Dalhousie.

Les Restigouchois pouvaient réduire l’écart face à leur rival s’ils parvenaient à empocher un gain. Le club dirigé par Roger Hickey avait encore trois matchs au programme.

Cette équipe qui entamait une reconstruction en début de campagne a présentement le vent dans le voile, indique le pilote et l’un des meilleurs frappeurs du circuit.

«La saison ne se déroule pas si mal jusqu’ici. Nous avons gagné quatre de nos six derniers matchs. Nos jeunes gagnent de l’expérience de semaine en semaine et ça se voit sur le terrain.»

Le pilote espère jouer pour une moyenne de ,500 d’ici à la fin du calendrier. À son avis, cela permettrait aux Dodgers de terminer en quatrième position.

Mais ils devront aussi affronter les Acadiens de Caraquet qui ont eux aussi soif de victoires.

L’entraîneur Frédéric Lanteigne est optimiste en vue des derniers matchs de son équipe, d’autant plus que l’attaque s’est récemment mise en marche.

«La semaine dernière, on a joué trois matchs en trois soirs où nous avons produits 19 points. Une telle production n’était pas arrivé pour nous cette année. Les joueurs commencent à mieux frapper.»

Les Acadiens pourront faire confiance à leurs lanceurs Yan Rail et Martin Roussel, selon Lanteigne.

Rail a d’ailleurs des statistiques fort intéressantes. Il est classé au deuxième rang à l’attaque avec une moyenne de ,425. Réussissant 17 coups sûrs cette année, il a obtenu un coup de circuit et produits sept points.

L’entraîneur espère être en mesure de gravir les échelons du classement. Les Acadiens ne sont qu’à 2,5 matchs derrière les Red Sox.

«Il reste deux parties à jouer à la saison et nous serons à la maison. Nous sommes présentement en cinquième position, mais ça pourrait changer rapidement. Nous avons encore une chance de monter.»

Au baseball comme dans les autres sports, on sait que tout est possible lorsque les séries éliminatoires débutent.

Roger Hickey pourra miser sur la profondeur de son alignement avec le retour de certains vétérans.

«Nous avons la chance d’avoir certains de nos vétérans qui sont de retour. C’est bon pour nous pour les matchs qu’ils nous restent et les séries.»

Pour leur part, les Acadiens seront prêts à surprendre.

«Les joueurs commencent à être de plus en plus présents, ça nous donne un bon coup de main, précise Frédéric Lanteigne. Ça nous donne plus d’options côté stratégie dans un match. Selon la situation, nous sommes en mesure d’utiliser des frappeurs ou des coureurs suppléants.»

Pour l’instant, les Red Sox s’accrochent au troisième rang.