Série Edmundston-Témiscouata: un duel de lanceurs?

Fort de leur meilleure saison depuis le retour des Républicains d’Edmundston, la formation de Benoît Dufresne effectue aussi un retour en séries éliminatoires. La tâche sera ardue, car ils font face aux Braves du Témiscouata.

«Nous sommes parvenus à remporter un match contre eux cette saison, mais nous en avons aussi perdu trois», note le joueur-entraîneur à la veille de cette confrontation demi-finale deux de trois de la division Ouest.

Le dernier match au calendrier régulier de la Ligue de baseball senior Puribec du Bas-Saint-Laurent opposait justement les deux formations. Les Républicains ont subi une cuisante défaite de 9 à 0.

Le joueur-entraîneur des Républicains d’Edmundston, Benoît Dufresne. – Archives

L’espoir est néanmoins palpable du côté de l’équipe du Nord-Ouest, qui a conservé un dossier de 7-15 en 2018, bon pour le quatrième rang de leur section.

En fait, tout s’annonçait pour un face à face brayon, puisque les Cataractes de Grand-Sault menaient la section jusqu’au dernier match de la saison. Une poussée de trois gains consécutifs a cependant permis aux Braves (14-8) de coiffer Grand-Sault au sommet.

«Les deux de trois sont des séries imprévisibles. Tout peut arriver. Nous devons gagner un seul match pour forcer le match ultime», analyse le joueur-entraîneur des Républicains.

Edmundston misera sur deux choses: l’expérience des vétérans et ses lanceurs.

«Nous avons la chance d’avoir quelques vétérans qui ont déjà pris part à des séries éliminatoires dans d’autres ligues», note Benoît Dufresne.

Le lanceur Andy Saint-Gelais, blessé pour une majeure partie de la saison, devrait être en mesure d’effectuer un retour au jeu.

«Andy a été une grosse perte pour nous cette année. Nous aurions pu atteindre notre objectif de remporter dix rencontres s’il avait été là toute la saison.»

Sam Cyr, qui sera le partant des Républicains jeudi soir, et Jeff Guitard seront aussi des forces sur le monticule. Guitard ratera toutefois les deux premiers affrontements. Il pourrait très probablement être utilisé lors du troisième match, s’il y en a un.

«La différence dans cette série pourrait être les lanceurs. D’un côté comme de l’autre, il y a du talent. Ce sera des duels fort intéressants.»

Les Braves ont dans leur camp Dany Paradis-Giroux, qui a disputé quelques rencontres dans la Ligue de baseball Can-Am avec les Stars d’Hollywood après un printemps occupé avec la formation de l’Université William Woods du Missouri. Drufresne n’a pas hésité à louanger le grand droitier.

«Il est le meilleur lanceur du circuit à mon avis.»

Chose certaine, Dufresne assure que lui et ses coéquipiers seront fin prêts.

«Nous sommes bien évidemment les négligés dans cette série. Tous nos éléments devraient être là. Ce sera une bonne série.»

La clé du succès se cache dans l’attention portée aux petits détails, assure le joueur-entraîneur.

«Nous devons rester concentrés partout sur le terrain. Pour nous, ça va se jouer dans les petites choses du baseball. Nous devons mettre des coureurs sur les sentiers, mais surtout être capable de les faire avancer. Les lanceurs devront faire leur travail, tout comme la défensive.»

Une modification à l’horaire de la série de demi-finale de l’Ouest permettra aux Républicains de jouer un match devant ses partisans.

«Normalement, nous ne pouvons jouer ici à cause de la Foire Brayonne. Nous avons demandé à la Ligue de décaler les matchs pour que l’on puisse avoir un match ici.»

Le premier match de la série aura lieu comme prévu jeudi soir au Témiscouata.

Le deuxième est déplacé au mardi 7 août à Edmundston.

Si nécessaire, les équipes retourneront se disputer la série au Témiscouata le mercredi 8 août.

«On croyait que ce n’était pas juste pour nous, explique Benoît Dufresne. Ce n’était pas juste non plus pour nos partisans qui attendent un match éliminatoire depuis le retour de l’équipe.»