Championnats canadiens de balle lente: déception pour les Bombes Acadiennes

Les Bombes Acadiennes ont finalement pris le sixième rang de la division E aux Championnats canadiens de balle lente qui ont eu lieu en fin de semaine à Niagara Falls. Comme quoi la différence entre un podium et une sixième place était très mince, les représentants de la Péninsule acadienne ont perdu leurs deux derniers duels du tournoi par la marge d’un seul point.

Après avoir terminé la ronde préliminaire avec une fiche de trois gains et un revers, bons pour la première position de leur groupe et le troisième échelon du classement général, les Bombes Acadiennes ont entamé la ronde des séries éliminatoires avec une victoire de 18 à 6 face aux représentants de l’Île-du-Prince-Édouard.

Ils ont ensuite encaissé une défaite de 20 à 19 aux mains du Paper Bag de Granby. Et enfin, ils ont subi l’élimination en s’inclinant 12 à 11 devant le Biocompost de Roxton Falls, une formation qu’ils avaient pourtant démolie 22 à 3 en lever de rideau pendant la ronde préliminaire.

À noter que le Paper Bag s’est finalement incliné en finale contre le Pond Scrum de Cambridge. Les Smash Bros de Scarborough (3e), le Biocompost (4e) et l’Aramis d’Asbestos (5e) ont suivi dans l’ordre au classement.

«Avec le club que nous avions, je croyais vraiment que nous avions ce qu’il fallait pour nous rendre jusqu’au bout, mentionne le lanceur et entraîneur Marc Thomas. Honnêtement, il ne nous manquait rien. Lors de notre défaite contre le Paper Bag, nous avons tout simplement commencé le match trop lentement. Nous tirions de l’arrière 20 à 9 quand nous avons récolté 10 points dans la septième et dernière manche. Nous avons manqué de temps. Puis, dans la partie suivante, c’est le Biocompost qui nous a joué le même tour. Nous étions en avance 11 à 4 en septième quand ils ont fait huit points pour finalement l’emporter.»

Plusieurs joueurs des Bombes Acadiennes ont par ailleurs retenu l’attention pendant le tournoi sur le plan offensif. C’est particulièrement le cas de Jolin Mallet qui a terminé l’événement avec une récolte de 27 coups sûrs, dont 12 doubles et quatre triples, en 30 présences au marbre. Il a terminé le tournoi avec une moyenne au bâton de ,900. Il a évidemment été choisi le joueur par excellence des Bombes Acadiennes pour le tournoi.

«Jolin a été incroyable pour nous. Il est tellement rapide qu’il a même transformé plusieurs simples en double. C’est tout un athlète», l’a vanté Marc Thomas.

«Il a continué de produire même après avoir été blessé pendant le match contre le Paper Bag. Alors qu’il était au troisième coussin, il a été atteint sur le côté du genou par un coup en flèche d’André-Oliva Roussel. Il n’a jamais eu le temps de se protéger. En soirée, son genou était très enflé et nous doutions qu’il soit disponible pour le match suivant. Finalement, Jolin a pu prendre part à la partie et il a même réussi quatre coups sûrs en quatre présences.», raconte Thomas.

Outre Jolin Mallet, Marc Thomas, Martin Roussel, André-Oliva Roussel et Tyron Breau ont également fait des ravages en offensive pendant le tournoi. Tous ont présenté des moyennes au bâton supérieures à ,700.

«Je suis arrivé à Niagara Falls avec une bonne attitude et tout a bien été. J’avais beaucoup de confiance. C’est quand même excellent d’avoir terminé en sixième place. Surtout que nous aurions mérité de gagner nos deux derniers matchs», a mentionné Jolin Mallet, qui ne demande pas mieux que de tenter à nouveau sa chance en 2019.

Mais pour ce faire, les Bombes Acadiennes devront dans un premier temps obtenir leur laissez-passer lors des Championnats de l’Atlantique qui seront présentés du 7 au 9 septembre à Moncton.

Deux autres formations néo-brunswickoises ont également pris part au tournoi. Les Dodgers Dooly’s de Dieppe ont terminé en 9e position, alors que les Brewers de Grand Bay-Westfield ont pris le 11e échelon.