Rien n’arrête Patty Blanchard

Voilà déjà deux ans que le Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick a accueilli Patty Blanchard parmi ses immortels. Mais à bien y penser, il faut se demander s’il n’aurait pas été préférable d’attendre encore un peu. Parce qu’au rythme où la Dieppoise fracasse les records canadiens, il va bientôt falloir penser à embaucher une personne uniquement pour actualiser son tableau de chasse.

En fin de semaine, à l’occasion des Championnats canadiens d’athlétisme des maîtres présentés à Surrey, en Colombie-Britannique, la grande dame de la course à pied a enregistré ses septième et huitième records canadiens chez les 60 ans et plus depuis octobre.

C’est non seulement impressionnant, c’est également colossal. Éléphantesque.

En fait, ça l’est tellement (colossal), qu’elle flirte actuellement avec le record mondial du 800 m.

Patty Blanchard a amélioré sa propre marque sur la distance en ramenant un chrono de 2m36s51, elle qui avait établi un nouveau record canadien la semaine précédente à Charlottetown avec un temps de 2m39s97c. Elle n’est donc plus qu’à seulement 3,42 secondes de l’actuelle marque mondiale de 2m33s09c que détient l’Allemande Lidia Zentner depuis 2013.

Blanchard a de plus brisé un autre de ses records canadiens, soit celui du 1500 m qu’elle a complété en 5m18s59c. Le mois dernier, elle avait déjà battu le record national à Moncton avec un temps de 5m24s77c. Imaginez, avant qu’elle ne s’attaque à ce record, l’Ontarienne Rita Quibell était la reine avec un temps de 5m35s80c.

«Je suis tellement contente et en même temps tellement surprise d’avoir battu les deux records de façon aussi évidente, affirme-t-elle. J’ai battu mon record du 1500 m par presque six secondes. C’est énorme. Et j’ai battu mon record du 800 m par plus de trois secondes. Ç’a été deux belles courses. J’étais fatiguée quand je suis finalement arrivée à la maison. J’ai tout dépensé sur la piste.»

«Le 800 m c’est quand même quelque chose d’extraordinaire. Pour moi, c’est comme un sprint et je suis plus douée pour les plus longues distances», dit-elle.

«La preuve, c’est que j’ai remporté le 1500 m avec une très grosse avance sur les autres. Pour le 800 m, ç’a été nettement plus serré. En fait, celle qui a terminé derrière moi au 1500 m (Janette Wood) a même failli me battre au 800 m. Elle m’a dépassé dans le dernier tour, mais j’ai réussi à la surprendre en faisant une montée pour finalement la dépasser», raconte Blanchard au sujet de Wood, qui compétitionnait toutefois dans une catégorie d’âge plus jeune (55-60 ans).

Patty Blanchard affiche donc une forme splendide en vue des Mondiaux des maîtres, qui auront lieu à Malaga, en Espagne, du 5 au 16 septembre. Elle prendra part aux épreuves du 800 m, du 1500 m et du 5000 m.

D’ici là, elle complétera sa préparation avec deux petites courses sur route au Nouveau-Brunswick.

Ce samedi, elle sera dans la Péninsule acadienne pour prendre part au 10 km de Caraquet. Elle participera toutefois à la course de 5 km. Puis le 19 août, elle sera parmi les participants du Mile de Miramichi.

Outre les marques du 800 m et du 1500 m à l’extérieur qu’elle a améliorées après les avoir battues plus tôt cette année, Blanchard a établi ces derniers mois des records canadiens au demi-marathon (1h33m21s, octobre), au 1500 m en salle (5m26s66c, février), au 15 km sur route (1h05m17s, février) et au 3000 m à l’extérieur (11m37s78c, juillet)