Nicolas Savoie se joint aux Remparts de Québec

Ça se discutait depuis déjà quelques semaines et c’est maintenant officiel: l’Acadien Nicolas Savoie a confirmé jeudi qu’il renonçait à la NCAA, lui qui s’était pourtant compromis avec les Friars du Providence College dès la saison 2021-2022, afin de se joindre aux Remparts de Québec.

Savoie, âgé de seulement 16 ans, a été le deuxième joueur sélectionné par les Remparts cet été lors du repêchage (4e ronde, 65e au total) des joueurs d’âge midget.

«Nous sommes très fiers que Nicolas ait accepté de se joindre aux Remparts, révèle le directeur général et entraîneur-chef Patrick Roy dans un communiqué. Lorsque nous l’avons sélectionné, nous savions qu’il avait déjà une entente avec un collège américain, mais nous étions sûrs de pouvoir faire le travail nécessaire pour lui démontrer ce que nous pouvions lui offrir. Au cours des dernières semaines, lui et sa famille sont venus nous rencontrer à Québec. À partir de ce moment, la décision lui revenait.»

Roy souligne avoir eu l’occasion de voir à l’oeuvre Savoie lors du Défi d’excellence Gatorade des meilleurs espoirs quelques semaines avant le repêchage.

«J’étais sur place à Boisbriand avec notre équipe de recruteurs et j’ai bien aimé ce que j’ai vu. Nicolas représente pour nous l’avenir des Remparts et nous sommes persuadés, qu’au fil des saisons, il en deviendra un atout important de notre défensive», ajoute Roy.

Le défenseur de 6 pieds et de 170 livres admet que la décision d’abandonner la voie des collèges américains a été difficile à prendre. C’est d’ailleurs ce qui explique le temps qu’il a fallu aux Remparts pour le faire changer d’idée.

«Ç’a n’a pas été facile, dit-il. Mais après ma rencontre avec l’organisation et après en avoir discuté avec ma famille, nous en sommes venus à la conclusion que les Remparts m’apportaient davantage de possibilités pour le futur. Je veux me rendre jusqu’à la Ligue nationale et j’ai le sentiment que les Remparts sont la meilleure route pour moi afin d’y arriver.»

«J’ai aussi vite compris que c’était une organisation qui traitait bien ses joueurs. Tout est fait de façon professionnelle. Et le Centre Vidéotron, que ce soit le vestiaire, la patinoire ou les estrades, c’est incroyable! C’est une belle aventure qui commence et je suis très fébrile. Ça va être amusant», affirme l’ancien coéquipier d’Alexandre David et Ethan Pearson chez les Gladiators de la Newbridge Academy.

Savoie soutient par ailleurs que Patrick Roy ne lui a aucunement garanti un poste.

«Il faut que je fasse ma place. Ce n’est pas facile de jouer dans cette ligue à 16 ans et Patrick Roy m’a fait comprendre qu’il ne voulait pas me mettre de pression inutile sur les épaules. Il veut s’assurer que mon développement va se faire comme il faut. Pour ma part, comme je suis le genre de défenseur qui aime s’impliquer dans tous les aspects du jeu, je suis prêt à jouer le rôle que l’équipe attend de moi», indique-t-il.

«Je sais cependant que je peux jouer dans cette ligue. Je me suis d’ailleurs entraîné avec des joueurs de haut niveau cet été, dont Philippe Myers et Dominic Cormier. Ils m’ont même donné quelques conseils», souligne le jeune athlète de Dieppe.

En 39 matchs avec l’équipe U-16 des Gladiators, Savoie a compilé 13 buts et 30 mentions d’aide pour 43 points la saison dernière.

«Mon année à Newbridge m’a permis de travailler sur mon coup de patin et mes autres habiletés individuelles comme mon lancer et le maniement de la rondelle. Je dois beaucoup aux entraîneurs Cody Anthony et Olivier Filion. C’est justement parce que nous avions la chance d’être tous les jours sur la glace que j’ai préféré jouer pour une école privée que dans le midget AAA. En fait, si les équipes midget AAA du Nouveau-Brunswick avaient des programmes sport-études, c’est tout probable que j’aurais joué pour les Flyers de Moncton», ajoute Savoie, qui se présentera au camp des Remparts, le 15 août.

À noter que Savoie a aussi la distinction d’être le cousin de la chanteuse Caroline Savoie, dont il est justement un grand fan.