Wildcats: 43 jeunes voudront impressionner l’état major

Plusieurs nouveaux venus vont attirer l’attention au cours des deux prochaines semaines. Mais ce ne sont pas tant ceux qui seront là qui vont attiser les conversations des partisans des Wildcats de Moncton lors des premiers jours du camp, mais plutôt ceux qui n’y seront pas.

Deux absents de marque vont briller par leur absence sur la glace du Centre Superior Propane jeudi, alors que le 23e camp de l’histoire de l’équipe se mettra en branle.

Enfin, pas tout à fait, puisque le gardien Mark Grametbauer a recommencé à patiner légèrement, alors que l’attaquant Jakob Pelletier s’entraînera avec un plâtre au poignet gauche.

Mais les deux vétérans ne pourront se joindre au groupe avant un bon bout de temps.

Le talentueux patineur a subi une fracture lors d’un match contre la Suède pendant la récente Coupe Hlinka-Gretzky.

«Il va être au camp, mais il ne pourra pas s’entraîner avec nous», explique le directeur général par intérim, Ritchie Thibeau.

«Il pourra faire des exercices pour garder sa forme, mais il ne peut évidemment pas se servir de sa main gauche. On espère qu’il sera prêt pour la fin du mois de septembre. On va le réévaluer quand il sera à Moncton, mais on pense qu’il sera peut-être prêt pour le premier match local le 1er octobre.»

Le cas de Mark Grametbauer est un peu plus complexe.

Le portier a subi une opération aux hanches pour réparer une vieille blessure et on ignore quand il pourra effectuer un retour au jeu.

«Il patine, mais on aura une meilleure idée sur une date de retour possible la semaine prochaine», mentionne Thibeau.

Afin de protéger ses arrières, l’équipe est allée chercher le vétéran Francis Leclerc chez l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Les jeunes Zachary Paradis, Philippe Gaudreault et Charles-Antoine Lavallée sont aussi dans le portrait.

«Il nous faut clairement un numéro un, c’est pour ça qu’on a été chercher Leclerc. Les autres vont se battre pour le second poste. On a fait la transaction parce qu’on a confiance en Leclerc. On espère avoir une décision très difficile à prendre.»

On attend 43 joueurs lors de l’ouverture officielle du camp, mercredi.

Une quinzaine de vétérans vont les rejoindre la semaine prochaine.

Dans le groupe, on retrouvera cinq ou six agents libres.

«Je dirais que tous ces gars-là ont une bonne chance de faire l’équipe», avance celui qui a pris la relève de Roger Shannon à la fin de la dernière campagne.

«Ils ne viennent pas ici en touristes. On a le droit d’en inviter 20, mais on voulait juste amener des gars qui ont une chance réelle de jouer avec nous cette saison.»

Selon lui, sept ou huit postes sont présentement disponibles chez les Wildcats.

«Il va y avoir de bonnes batailles. Ce sera particulièrement très compétitif du côté des attaquants. On devrait aussi voir une bonne compétition pour le poste de deuxième gardien. On sait qu’il y a des gars que nous avons repêchés l’an passé ou cette année qui vont demeurer avec nous autres. Mais on a aussi pas mal de vétérans qui reviennent», mentionne également Ritchie Thibeau.

«On doit aussi faire une place aux jeunes parce que nous voulons avoir une équipe qui sera compétitive chaque année. On doit penser au futur.»

Quant aux trois postes de joueurs de 20 ans, ils sont présentement occupés par un gardien de but (Mark Grametbauer ou Francis Leclerc), le défenseur Gabriel Sylvestre et l’attaquant Brady Pataki.

Rappelons que les Wildcats ont terminé au 14e rang du classement de la LHJMQ en 2017-2018, mais ont surpris l’Océanic de Rimouski lors du premier tour éliminatoire, la troisième plus grosse surprise de l’histoire des séries du circuit Courteau.

Plusieurs Néo-Brunswickois au camp des Sea Dogs
Le Nouveau-Brunswick débarque en force au camp d’entraînement des Sea Dogs de Saint-Jean.

On parle des gardiens Tuomas Bowland (Chamcook) et Mathias Savoie (Memramcook), ainsi que des attaquants Dawson Stairs (Fredericton), Ben Reid (Quispamsis), Jérémie Jacob (Dieppe), Josh Lawrence (Fredericton), Aiden MacIntosh (Moncton), Kale McCallum (Quispamsis) et Connor Richard (Quispamsis).

Cette belle brochette de talent local viendra rejoindre les défenseurs William Villeneuve et Jérémie Poirier, deux athlètes qui ont été choisis au premier tour lors du dernier repêchage de la LHJMQ à Shawinigan.

Le premier match préparatoire entre les noirs et les bleus sera présenté vendredi à 10h au Harbour Station.

Les amateurs de hockey auront droit à un spectacle unique samedi à 19h30, alors que des rencontres à cinq contre cinq, quatre contre quatre, trois contre trois, ainsi que des confrontations avec les gardiens seront présentées.

Rappelons que les Sea Dogs vont amorcer leur saison 2018-2019 le 21 septembre prochain, en accueillant les Mooseheads de Halifax.