Les Fisher Cats mettent fin à une autre horrible disette

L’année 2005 a été faste pour les Mets de Moncton. La formation de baseball senior a remporté le championnat de la saison régulière, avant de gagner celui des séries. La saison suivante, l’équipe dirigée par le regretté Rod Wilson mettait la main sur le championnat canadien à Brandon, au Manitoba. Depuis, plus rien.

Plus rien jusqu’à l’été 2017, alors que les Fisher Cats, les héritiers des Mets et des Brewers, ont mis fin à cette horrible disette en remportant le championnat des séries de la Ligue de baseball senior du Nouveau-Brunswick.

Et dimanche, l’autre atroce disette devenait chose du passé, alors que la troupe de Patrick Tardif a obtenu son premier titre de saison régulière depuis 2005, avec une victoire de 4 à 1 sur les Alpines de Saint-Jean.

Les Fisher Cats vont donc quitter en champions à destination de Victoria pour participer au championnat canadien, mardi matin.

Mieux encore, ils vont profiter de l’avantage du terrain pendant toute la durée des séries éliminatoires à leur retour.

Il s’agit d’un point crucial puisque leurs adversaires du premier tour, les Royals de Fredericton, forment une équipe extrêmement difficile à vaincre devant ses partisans.

«C’est un gros moment pour l’équipe. Ça fait longtemps que Moncton n’a pas eu de championnat de saison. C’est vraiment excitant pour nous», raconte le lanceur et joueur d’inter Justin Cormier.

«Ce titre représente plusieurs années d’efforts et de détermination. Cette saison, on dirait que tout est tombé en place. On a eu les joueurs pour le faire, les entraîneurs et ce fut un gros travail d’équipe.»

Cet avantage signifie beaucoup pour les artilleurs des Fisher Cats, affirme le joueur de baseball âgé de 24 ans.

«Comme lanceur, je vais te dire que j’apprécie beaucoup plus de lancer au parc Kiwanis que n’importe où ailleurs dans la ligue. La marge d’erreur est un peu plus grande et le fait d’avoir nos partisans derrière nous change beaucoup de choses.»

Lors du premier tour, Moncton (18-13) va croiser le fer avec leurs vieux ennemis, les Royals de Fredericton (14-18).

«Dans notre ligue, il y a beaucoup de bons frappeurs. Mais c’est vrai que Fredericton est connu pour avoir des puissants cogneurs. La clé est de ne pas trop leur donner de bons tirs à frapper et éviter les buts sur balles. Il va falloir leur faire mériter les points qu’ils vont marquer», mentionne Justin Cormier.

«Ce sera un beau défi pour nous. On a finalement eu  la chance de les battre en séries l’an passé (en finale), et cette saison, nous avons remporté six des 10 parties contre eux. On est prêt.»

Le numéro 7 affirme également que son équipe est prête pour le championnat canadien de baseball senior, qui se met en branle jeudi à Victoria, en Colombie-Britannique.

«Il y a des joueurs qui attendent depuis tellement longtemps de participer à un championnat national. Je pense à notamment à Tyler Walchuk qui n’a jamais eu cette chance. Ça va être très spécial. Je suis très content qu’il ait la chance de vivre ça.»

Les représentants du Nouveau-Brunswick amorceront la compétition en faisait face au Manitoba en matinée et à l’équipe hôtesse (Victoria) en soirée jeudi.